Le groupe scolaire Moulin à Vent fait peau neuve

En plus des groupes scolaires du Centre et de Charréard, l’école du Moulin-à-Vent a aussi eu le droit à des changements, et pas des moindres. Cour, bâtiments, cantines, le groupe scolaire fait peau neuve pour la rentrée.

 

C’est de loin le plus gros chantier prévu pour cet été. Quatre projets sont en cours et devraient complètement changer l’image du groupe scolaire Moulin à Vent. Et cela commence par un nouveau réfectoire. Face à une augmentation constante du nombre d’élèves, l’école s’adapte. À partir de septembre, deux cantines seront présentes, une pour l’élémentaire, l’autre pour la maternelle. Deux extensions de 150 m2 chacune, qui pourront accueillir 96 élèves en trois services. Les travaux sont estimés à 550 000 €.

Trois nouvelles salles de classe

Les travaux les plus conséquents ont eu lieu dans le bâtiment principal de l’école, qui a été complètement réhabilité. Ce chantier, qui a débuté en octobre 2020 et se terminera à la rentrée de septembre, a permis la création de trois salles de classes, grâce à la transformation des logements de fonction. Le bâtiment compte désormais neuf salles de classe au total, deux salles d’activités et un préau. Les travaux ont aussi permis de construire une cage d’escalier extérieure (mise en conformité incendie) et une cage d’ascenseur (mise en conformité accessibilité). Le coût total des travaux est estimé à 1 350 000 € dont 225 000 de dotation de soutien à l’investissement.

Lutter contre les îlots de chaleur

Dans la cour, tout a aussi été repensé. Le but de la Ville, de la Direction Cadre de vie et du service Espaces verts, est de végétaliser cet espace de 14 000 m2 avec pas moins de 12 arbres et 10 arbres fruitiers (poiriers, cerisier,…) qui vont être plantés. Des massifs d’arbustes, un jardin pédagogique, un verger et un terrain de foot en gazon synthétique vont également faire leur apparition.

Toujours dans l’optique de lutter contre les îlots de chaleur, un revêtement au sol plus clair va être installé sur l’ensemble du terrain ainsi que deux espaces de 100 m2 avec de broyats de bois « afin d’offrir aux élèves des endroits de détente, pour discuter ou se reposer », détaille le service Espaces verts. Des traçages au sol, comme des marelles, vont aussi être réalisés sur le thème de l’eau pour sensibiliser les élèves sur son importance.

L’ensemble de ces travaux sont estimés à 200 000 € dont une subvention de 115 000 € de l’agence de l’eau et 33 333 € de dotation de soutien à l’investissement local. La Ville ainsi que la Direction du Patrimoine a profité du renouvellement complet de la cour pour repenser le réseau de chauffage de l’établissement pour un total de 90 000 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *