Écoles et cantine : les chantiers de l’été

Groupe scolaire du Moulin-à-Vent
À la maternelle, les travaux ont porté sur le remplacement des menuiseries et la rénovation intérieure et extérieure de l’école maternelle. La première tranche a été effectuée en juillet, avec le changement des blocs portes extérieures, des fenêtres et des persiennes métalliques, celles-ci étant remplacées par des volets roulants électriques. La deuxième tranche est prévue en juillet et août 2019. Sont programmés : le ravalement des façades, la réfection des peintures intérieures et la mise en place de plafonds acoustiques.
Coût du chantier: 370 000 euros.

Groupe scolaire Louis-Pasteur
La réhabilitation de l’élémentaire a débuté. Avec l’installation de modulaires sur le parking extérieur face à la maternelle. Deux tranches sont programmées : la première jusqu’en février 2019, la seconde de février à août 2019. Citons entre autres la transformation de 8 logements en 8 salles de classe, la mise en conformité de sécurité incendie, la construction d’un ascenseur intérieur, les travaux de peinture, la rénovation des blocs sanitaires, le désamiantage, etc.
Coût : 2 250 0000 euros.

Construction de la nouvelle cuisine centrale
L’ouverture prévue en septembre est repoussée. Le chantier accuse un retard de six mois lié à la liquidation judiciaire de deux entreprises intervenant sur cette construction.
Ce bâtiment de 2093 m2 sera réparti sur trois niveaux : un sous-sol accessible avec des locaux techniques (fluides et énergies) ; un rez-de-chaussée destiné à la fabrication et au stockage de marchandises ; un étage destiné à l’administration et aux locaux techniques de traitement d’air et de production du froid.
Au niveau des espaces extérieures sont prévues : une cour logistique, des stationnements pour le personnel, un bassin de rétention enterré pour la gestion des eux pluviales.
La nouvelle cuisine centrale pourra produire entre 6000 et 7000 repas par jour contre 4 000 à 5000 aujourd’hui.
Coût : 8 800 000 euros, dont une subvention allouée par l’État de près de 1,2 million d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *