À l’école, comprendre les dangers de l’empreinte carbone

L’école Saint-Exupéry expérimente depuis le 27 mars le nouveau programme « Carbone Scol’ERE France », mis en place par la Fédération Léo-Lagrange avec le soutien financier d’OL fondation.

Adopter des comportements écocitoyens dès la primaire. C’est le but du nouveau programme « Carbone Scol’ERE France ». Mis en place par la Fédération Léo-Lagrange, dans près de 120 classes en France, ce programme, originaire du Québec vise à « faire comprendre aux enfants la place de l’empreinte carbone dans nos actions du quotidien » explique Paul Viricel, Directeur du programme « Carbone Scol’ERE France ». Une initiative notamment financée par OL Fondation, ce qui a permis le déploiement du projet dans une dizaine d’écoles de l’est de la Métropole lyonnaise.

À Vénissieux, l’école Saint-Exupéry expérimente ce projet depuis le 27 mars. Pour inciter les enfants aux écogestes et à changer leurs habitudes de consommation, cinq ateliers de deux heures sont organisés, pendant le temps scolaire dans des classes de CM1 et CM2. « Il s’agit d’informer les jeunes sur les causes et conséquences du changement climatique, de leur consommation. Leur montrer l’importance de nos choix comme le recyclage, le compostage ou encore la seconde main », ajoute,Sandrine Platre, coordinatrice « Carbone Scol’ERE France » pour la Fédération Léo Lagrange Centre-Est.

Et les élèves peuvent même faire participer leurs parents grâce au site internet de la Fédération. Une fois les défis réalisés, ils se transforment en crédit carbone éducatif et pourront être vendus à des particuliers ou des entreprises qui souhaitent contribuer à leur empreinte carbone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *