Renault Trucks va supprimer 463 emplois, pour l’essentiel à Vénissieux/Saint-Priest

[Réactualisé le 18 juin à 10 heures] Le constructeur français de poids lourds, filiale du suédois Volvo, prépare une nouvelle vague de réduction d’effectifs. Le maire de Vénissieux, Michèle Picard, dénonce « une décision incompréhensible et inacceptable ». Le député Yves Blein se déclare pour sa part « surpris ».

Lire la suite