Sauvetage des enfants juifs du camp de Vénissieux : Valérie Portheret reçoit le prix Seligmann

Grâce à son émouvant ouvrage Vous n’aurez pas les enfants, l’historienne qui a longtemps travaillé à Vénissieux reçoit un prestigieux prix littéraire contre le racisme.

Créé par la journaliste, résistante, militante des droits de l’homme et sénatrice socialiste Françoise Seligmann, le prix Seligmann contre le racisme récompense annuellement « une création écrite, d’expression française, apportant une pierre solide à la lutte contre le racisme ».

La lauréate 2020 du prix est l’historienne Valérie Portheret pour son livre Vous n’aurez pas les enfants, paru en février dernier aux éditions XO. Cet ouvrage, dont nous avons déjà relaté la qualité, raconte avec émotion le sauvetage de 108 enfants juifs, sortis du camp de détention de Vénissieux en août 1942. Ils furent ensuite confiés à l’Amitié chrétienne et cachés, tandis que leurs parents étaient déportés à Auschwitz.

« La cérémonie, nous écrit Valérie Portheret, se tiendra à la Sorbonne au mois de mars ou avril, en fonction de la  crise sanitaire. »

Rappelons encore que la gestion du prix est confiée à la Chancellerie des universités de Paris et qu’on trouvera de plus amples informations sur son site : https://www.sorbonne.fr/prix-seligmann-2020-vous-naurez-pas-les-enfants/

Toutes nos félicitations à Valérie qui effectue sur ce sujet un travail remarquable depuis de nombreuses années.

 

Vous n’aurez pas les enfants de Valérie Portheret, éditions XO, 232 pages, préfaces de Serge Klarsfeld et Boris Cyrulnik, 18,90 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *