Revivez l’incroyable remontada et la victoire du HBV 85 en finale de la coupe de France 1992

 

C’est un exploit sportif retentissant que le hand vénissian réalise en 1992, à l’occasion de la finale de la Coupe de France. Une finale au sommet entre les deux meilleures équipes du moment, l’OM Vitrolles présidée par Jean-Claude Tapie, frère de Bernard, et le HBV 85, club de Vénissieux entraîné par Sead Hasanefendic.

Un scénario incroyable. Menant de 4 buts à 4 minutes du coup de sifflet final, les Marseillais pensent avoir partie et coupe gagnées, mais se font rejoindre au score et s’inclinent largement lors des prolongations.

Figure incontournable du hand vénissian, Lucien Lewandowski se souvient. « À quelques minutes de la fin du temps réglementaire, Sead fait entrer Slimane Ouerghemmi, un jeune espoir. C’est lui qui lance la révolte et remet l’équipe sur les bons rails. Et on l’emporte dans une ambiance qui me donne encore des frissons, plus de 4.500 supporteurs avaient envahi le palais des sports de Gerland ! »

La plupart des joueurs présents ce jour-là sur le parquet partiront quelques jours plus tard pour les Jeux Olympiques de Barcelone : les Marseillais Volle, Richardson, Gardent… et les Vénissians Lathoud, Munier, Quintin, Monthurel, Kervadec…

Captée par TLM, une fin de match à sensation à savourer sans modération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *