À La Solidage, les seniors rompent l’isolement avec les nouvelles technologies

Pour les protéger de l’épidémie, les personnes âgées sont soumises à un strict isolement. Au risque de souffrir de solitude ? À l’Ehpad La Solidage, les nouvelles technologies permettent de garder le lien avec les proches.

Dans les Ehpad, les visites sont suspendues depuis bientôt quinze jours. Des mesures indispensables pour protéger les plus vulnérables face à l’épidémie de Covid-19. À l’Ehpad La Solidage, au sud de Vénissieux, les animations proposées par le personnel sont maintenues. Le rythme de vie des 82 résidents n’a pas véritablement changé. Ils sont entourés par les professionnels qui les encadrent habituellement.

Si les résidents ne peuvent plus recevoir de visites, ils restent en lien avec leur famille grâce aux contacts téléphoniques et aux réseaux sociaux. Les applications WhatsApp et Skype, qui permettent des appels vidéo, ont été installés par les proches sur les smartphones et les ordinateurs des seniors.

En cette période de strict confinement, il y a lieu en effet de s’inquiéter de l’absence de lien social, dont les personnes âgées souffrent déjà énormément en temps normal. « Il faut à la fois limiter les contacts mais garder du lien, c’est un vrai enjeu de société », précise-t-on du côté de l’association des Petits frères des pauvres, qui accompagne tout au long de l’année les personnes de plus de 60 ans qui vivent à domicile. « Des gens qui peuvent ne pas mourir du coronavirus mais mourir de solitude », soulignait récemment Jean Louis Wathy, délégué général de l’association.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *