Piles à hydrogène : Symbio lancera sa production à Vénissieux

Des fabricants de piles à hydrogène, de pianos électroniques et de logiciels s’installent sur l’ancien site de Bosch, désormais baptisé « USIN Lyon Parilly ».

Il y a deux ans, le groupe Bosch annonçait la vente de plus de la moitié de son site de Vénissieux, qu’il occupe depuis 1947. De « réorganisations » en fermetures pures et simples, l’ex-fabricant de pompes à injection diesel et de modules photovoltaïques, qui employait encore un millier de personnes en 2008 ne compte plus aujourd’hui que 53 salariés en activité.

L’acheteur de ces 11 hectares est la SERL, la société d’économie mixte chargée de l’aménagement du Grand Lyon, associée à la Caisse des dépôts et à la Caisse d’épargne Rhône-Alpes. La Métropole veut reconvertir les lieux en « campus pour l’industrie du futur », baptisé « USIN Lyon Parilly » en mars 2019. Objectif : accueillir une quinzaine d’entreprises industrielles ou en cours d’industrialisation (start-ups, TPE ou PMI) au côté d’entreprises déjà installées, telle que BoostHeat ou Rexroth et de l’association La Ruche Industrielle. À la clé, la (re)création d’un millier d’emplois d’ici 2026.

Bosch aurait dû laisser les clés à la SERL à l’automne dernier, mais la vente effective bute sur les travaux de dépollution des terrains, jugés incomplets par la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement. Lors du dernier comité social et économique (ex-CE) de Bosch, le 27 janvier, la direction aurait évoqué une signature fin 2020, voire début 2021. Un retard qui n’empêche pas les premières arrivées d’entreprises sur place.

Né d’une collaboration entre Renault Trucks, La Poste et Symbio, Maxity est le premier camion électrique-hydrogène d’Europe. Photo © Symbio

La plus importante est celle de l’équipementier isérois Symbio. Détenue à parts égales par les groupes Michelin et Faurecia, la PME va faire construire à Saint-Fons la plus grande usine européenne de piles à hydrogène pour véhicules électriques. La pose de la première pierre aurait lieu le 3 avril, peut-être en présence d’Emmanuel Macron.
En attendant la fin d’un chantier qui devrait durer 4 à 5 ans, Symbio a signé un bail avec le groupe Bosch pour lancer sa production à Vénissieux. Selon nos informations, Symbio s’installera dans le bâtiment de 5.000 m2 consacré auparavant à la fabrication de panneaux photovoltaïques (par Bosch puis par Sillia VL), de 2012 à 2017. Plus de 80 salariés sont attendus dans un premier temps.

Le clavier pliant Phoenix créé par Adele H Music. Photo © DR

Enfin, ce n’est pas encore officiel, mais deux autres sociétés emménagent dans les anciens locaux de Robert Bosch Diesel. C’est chose faite pour Adèle H Music. Créée en 2015 par le lyonnais Chakib Haboubi, la TPE a inventé et fabrique le premier clavier numérique pliable au monde, le Phoenix. En installant son atelier à Vénissieux, elle vise une production annuelle de mille instruments d’ici à cinq ans et la création d’une trentaine d’emplois.
Enfin, en juillet prochain, la dizaine de salariés d’une société qui conçoit des logiciels informatiques (notamment pour Bosch et Amazon) doit s’installer dans d’anciens bureaux du boulevard Marcel-Sembat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *