Aewen et Lou : un duo en or massif

Même pas 10 ans et déjà champions de France en catégorie 10 danses. Aewen et Lou ont un incroyable talent.

« 2, 3, 4 et 1, une histoire de rythme, et de pied retiré ou bloqué. On compte : lent, pause, vite, vite… » Tout en expliquant la technique de danse, Lou Charasson et Aewen Puillet glissent littéralement sur le parquet du club installé en face de la gare de métro Parilly. Du haut de leur… 9 ans, ils en savent suffisamment pour nous instruire un peu sur une discipline qu’ils maîtrisent. En témoigne le titre national ramené il y a quinze jours de Pontault Combault (région parisienne). Aewen et Lou ont ébloui de leur classe le jury, s’imposant au championnat de France 10 danses. Dix chorégraphies qu’ils ont été capables d’exécuter sans complexe, ni fausse note.
Il faut dire que ces deux champions sont déjà dotés d’une solide expérience. Aewen a démarré il y a cinq ans, il est licencié à Vénissieux LMDS depuis un an et demi, club dont son père, ex-espoir du cyclisme, est le président. « Ma sœur Roxana (22 ans) a influencé mon choix, raconte le jeune homme aux allures de James Cagney, acteur américain des années trente. J’avais fait un peu de danse avec elle à Chaponnay, du boogie. Aujourd’hui c’est devenu beaucoup plus intense, j’ai cinq cours par semaine. »
Lou danse pour sa part depuis quatre ans. Elle aussi est issue d’une famille de sportifs, son père ayant évolué comme footballeur au centre de formation de l’OL, il y a quelques années. « J’ai eu du mal à trouver un partenaire de danse, confie la jeune fille. Avec Aewen, cela se passe très bien, même s’il aime faire des blagues. Je m’entraîne trois fois par semaine. »
S’il a dû se résoudre à se séparer de quelques jeunes couples l’an dernier (déménagement, insuffisances à école, choix d’une autre discipline), Christophe Rey, le coach de LMDS, n’a pas perdu au change avec ce duo en or massif. Il n’en revient pas : « Lou et Aewen forment un couple incroyable, qui m’a bluffé dès le début. Tous les deux sont impliqués comme je l’ai rarement vu dans le milieu de la danse. Ils sont généreux dans ce qu’ils font et assidus, ça promet ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *