Vénissieux fête les 30 ans des droits de l’enfant

Ce jeudi 20 novembre, 48 bambins issus des maisons de l’enfance Henri-Wallon, Louis-Pergaud et Anatole-France ont participé au 30e anniversaire de la Convention internationale des Droits de l’enfant, à l’hôtel de ville.

Tout au long de l’après-midi, plusieurs thèmes de réflexion (famille et identité, santé et handicap, loisirs et éducation…) ont été proposés sous forme de questionnaires et d’images à la cinquantaine d’enfants présents. Parmi eux, Sara, 10 ans, qui se dit « heureuse » de vivre en  France :  » Je me rends compte qu’on a la chance de pouvoir grandir dans un pays en paix, on peut aller voir un médecin rapidement, on a le droit d’aller à l’école, ailleurs les enfants n’ont pas les mêmes droits que nous « .
Il faut dire qu’avant de participer à cette journée, un gros travail de préparation a été mené sur les droits de l’enfant dans le monde. Travail qui a donné lieu à la réalisation d’expositions ou de créations artistiques.


Mélissa, 11 ans, s’adressait au maire, Michèle Picard, accompagnée de son adjointe à l’éducation, Véronique Callut : « Cet anniversaire est important. Je suis contente d’avoir des droits,  je vais à l’école, le sais lire, compter. Plus tard, j’aurai un métier. C’est une vraie chance. » Quant aux ados des Équipement polyvalents jeunes (EPJ), ils mettaient l’accent sur la nécessité de « faciliter l’accès à l’école pour tous, dire stop au travail des enfants, et donner à chaque enfant un logement et une famille ».

Marie-Louise Ange, bénévole de l’Unicef, a félicité les jeunes pour l’ensemble du travail réalisé.  Elle suggérait également à Michèle Picard de postuler pour le label « Ville amie des enfants », décerné  aux collectivités qui se caractérisent par la qualité de leurs actions et de leurs initiatives en direction des 0-18 ans.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *