Pour l’accession, les footballeurs de Vénissieux FC vont avoir du mal à se cacher

Farid Talhaoui (casquette verte) le meneur du VFC

Le Vénissieux FC nouveau est arrivé, plutôt impressionnant… du moins sur le papier. En effet, après avoir remercié en mai dernier Patrick Paillot, le technicien lyonnais venu pour accéder en Régionale 1 (lourd échec puisque VFC finira à une vingtaine de points de Valence), les dirigeants vénissians sont passés à la vitesse supérieure en allant chercher Andréa Damiani, coach de l’équipe réserve de Limonest. Et surtout en attirant Christian Scheiwe, ancien entraîneur de Saint-Priest évoluant en Nationale 2 et qui, comme joueur, a goûté la Division 2 avec Grenoble. Le staff vénissian lui a demandé de prendre en main la direction sportive des jeunes.

1 Sur le terrain, c’est tout aussi impressionnant. Outre l’arrivée d’expérimentés Limonois venus accompagner Damiani (Roseau, Souaré, Mauvernay, Vignally et Morandini en entraîneur des gardiens), on trouve de la graine de champions avec Benhamida (OL et Montpellier, puis Vaulx), l’international marocain Talhaoui (Guingamp, Lorient, Duchère) et peut-être Idangar (OL, Valenciennes…). Des joueurs d’expérience qui vont tenter de trouver

Les trois coups dimanche 8 septembre à Laurent-Gérin

la bonne entente avec des valeurs sûres que sont Kharroubi (OL, Grenoble, Valenciennes), Azouzi, Fettache…
La saison débute dimanche 8 septembre avec la réception des Stéphanois de Cote Chaude dans un championnat apparemment équilibré qui comprend par ailleurs Veauche, Aubenas, La Côte-Saint-André, MOS3R, Crest, Seyssinet, Saint-Chamond, Cruas et Sud Lyonnais, et la réserve vaudaise. L’an dernier, Nordine Kari, manager du club, avait été direct et sans langue de bois : “On ne vise ni plus ni moins que l’accession en Régionale 1.” En ce début de saison, pas question pour lui de se lancer dans de semblables anticipations. “Jouons, et on verra bien un peu plus tard où l’on en est.” Propos que reprendra à sa manière Andréa Damiani en conférence de presse : “On vise le haut du tableau.” Mais avec un tel effectif sur le terrain et sur le banc, observateurs et supporteurs verraient d’un mauvais œil le VFC passer une saison de plus à ce niveau.

Andréa Damiani (2e à partir de la droite), le nouvel entraîneur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *