Les retraités CGT interpellent le député

La pluie et le vent ne les ont pas découragés. Avec micro, drapeaux et parapluies, une délégation de la « section syndicale interprofessionnelle CGT des retraités de Vénissieux » s’est rassemblée devant la permanence du député Yves Blein (La République En Marche), ce mercredi 24 avril, à 10 heures, jour de marché au centre-ville.

La raison de leur présence rue du Château ? « Nous avons demandé à plusieurs reprises un rendez-vous au député, il n’a jamais pris la peine de nous répondre, déplore Claude Guillot. Le dernier courrier, en date du 3 avril, a même été envoyé avec accusé de réception, mais il est resté lettre morte comme les autres. S’il a du mal à nous lire, peut-être qu’il lui sera plus facile de nous entendre si on vient sous ses fenêtres ! »

Au micro, Guy Fernandez égrène les griefs adressés au député et au gouvernement qu’il soutient : « En 2015, alors que Yves Blein siégeait sous l’étiquette PS, les pensions ont été bloquées. Depuis, il a rejoint Emmanuel Macron qui a poursuivi le gel des pensions, augmenté la CSG de 25% et désindexé les retraites du coût de la vie. Et depuis quelques jours, on assiste à une sorte de concours Lépine des mauvais coups. La politique macroniste, c’est tout pour les riches, et rien pour ceux qui ne demandent qu’à vivre de leur travail ou d’une retraite bien méritée. Il faudra bien que le député réponde de cela ».

Cette petite visite matinale semble avoir porté ses fruits, puisque l’attaché parlementaire du député a annoncé l’après-midi même que M. Blein recevrait les porte-paroles du collectif le 3 mai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *