Xavier Mâchoire, nouveau président des entrepreneurs vénissians : « Nous peinons à recruter »

En décembre dernier, le directeur du site vénissian du carrossier industriel Gruau, Xavier Mâchoire, a pris les reines de l’association des entreprises de Vénissieux (Aeve). Rencontre.

« Nos carnets de commandes sont pleins, mais il est difficile de trouver des gens qui acceptent des CDD ou des CDI », assure Xavier Mâchoire

À 46 ans, Xavier Mâchoire succède à Guy Mollard, directeur de l’entreprise Baret, spécialiste de la distribution de Fournitures Industrielles. « L’Aeve est depuis quelques années une composante de l’association Lyon sud-est entreprises (Alysee), rappelle Xavier Mâchoire. Nous ne cherchons pas forcément à rassembler un très grand nombre d’entreprises. Nous voulons simplement qu’elles soient représentatives de chaque secteur afin de respecter une certaine pluralité. C’est pour cela que nous avons des grosses entreprises comme Renault Trucks, des petites qui font partie de grands groupes ou des indépendantes qui travaillent sur le territoire depuis des années. »

Toutes les entreprises n’ont pas les mêmes besoins, mais l’Aeve veille à défendre des intérêts communs. « Le premier d’entre eux, c’est la prospérité. Or, la performance d’une société passe par le recrutement, et nous avons de gros problèmes de ce côté-là, malgré un taux de chômage important », détaille le nouveau président. Qui pointe un manque de compétences et d’expérience des candidats, mais surtout de savoir être : « Nous pouvons éventuellement compléter la formation des salariés. Ce n’est pas un souci. Mais arriver le matin à l’heure, s’intégrer dans une société, tout le monde ne connaît pas ces basiques et c’est pénalisant ». Le dirigeant met toutefois en avant la Charte de coopération des entreprises que Gruau a signée avec la Ville en 2016. « Elle a fait évoluer la relation entre le tissu social et les entreprises », assure-t-il.

Autre dossier sensible, celui des transports, avec notamment l’ouverture prochaine d’Ikea et Leroy Merlin et le déclassement des autoroutes A6 et A7, qui risquent selon Xavier Mâchoire de saturer le périphérique. Et donc de freiner l’activité économique. Il se satisfait néanmoins « des discussions entre Alysee et les TCL qui ont permis d’améliorer la desserte en transports en commun des entreprises pendant les vacances scolaires et les week-ends ».

Pour le « patron des patrons vénissians », la situation économique est bonne, mais elle reste minée par les problèmes de recrutement. « Nos carnets de commandes sont pleins, et il est difficile de trouver des gens qui acceptent des CDD ou des CDI », insiste-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *