Bénévolat : la Licra vise la mixité générationnelle

La Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme est à la recherche de nouveaux bénévoles prêts à offrir de leur temps en œuvrant pour le vivre ensemble.

« À la Licra, il est important que nous puissions nous appuyer sur des forces vives, insiste Alain Blum, son président pour la région Auvergne Rhône-Alpes. Étudiants, futurs retraités, nous sommes à la recherche de nouveaux bénévoles qui dessinent une mixité générationnelle. Des personnes qui connaissent les problématiques que nous défendons, qui les vivent au quotidien. » Association de militants qui compte aujourd’hui 60 sections en France, la Licra a été créée en 1927 pour lutter contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie. Active sur le terrain en matière d’éducation, d’accueil de plaignants, de sport et de culture, la Ligue recherche donc des personnes de tous horizons qui souhaitent œuvrer pour le vivre ensemble. Une large palette de missions pourra ainsi être proposée aux futurs bénévoles en fonction de leurs disponibilités.

En termes d’éducation, les bénévoles vont à la rencontre des équipes pédagogiques, participent à des forums, des ateliers thématiques ou des expositions, interviennent dans les classes… « Nous intervenons en collèges et lycées sur la demande des enseignants, reprend Alain Blum. Pendant deux heures, en se basant sur des supports pédagogiques, il s’agit d’écouter les paroles des élèves pour, ensuite, détricoter avec eux les préjugés. »

Concernant l’accueil des plaignants, il s’agit avant tout de recevoir les victimes de racisme et d’antisémitisme en amont des avocats et de faire le suivi des dossiers, mais aussi de participer à la veille des affichages racistes ou encore de déposer des tracts dans les commissariats. Côté culture, le choix est vaste entre la labellisation Licra des spectacles, la conception de scène pour le théâtre forum, la rencontre de compagnie artistique et la découverte de cafés citoyens et autres manifestations culturelles. Des missions plus administratives sont également proposées comme de l’archivage, de la mise sous pli, de la veille sur le secteur antiraciste, etc.

Un vaste champ d’actions donc avec pour objectif affiché : « se battre contre l’ensemble des radicalités identitaires », conclut Alain Blum.

Pour devenir bénévole, contactez la Licra au 04 78 95 2 87 ou par en écrivant à communication-aura [AT] licra.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *