Violences au stade Laurent-Gérin après un match de foot

Ce dimanche, l’équipe fanion de Vénissieux accueillait Veauches au même stade Laurent-Gerin, un moment purement sportif qui a moins mobilisé les médias…

Lamentable. Jean-Pierre Chaix, président du club de Vénissieux FC, a été légèrement touché par un projectile (un éclat après un coup de feu ?) après la rencontre qui a opposé, au stade Laurent-Gérin, l’équipe senior 3 de son club, samedi 3 novembre en soirée, au JS Givors. Le match a été remporté par les Vénissians 2 à 1 mais des incidents ont éclaté à l’issue de la partie, qui font les choux gras des journaux du dimanche…

“J’ai été légèrement touché, je m’en tire avec un gros hématome, a confié le président à Expressions le lendemain, lors de la rencontre qui opposait, ce dimanche, l’équipe fanion à Veauches. Tout s’est pourtant très bien passé lors du match. À la fin de la rencontre, des énergumènes sont venus se défouler au stade. Règlement de compte entre Givordins et Vénissians ? D’abord autour du stade, puis sur le parking… Les forces de l’ordre sont intervenues pour mettre fin à cette rixe, sans interpellation je crois. Je ne vais pas m’étaler là-dessus, l’enquête de la Sûreté départementale suit son cours, et au club, on va diffuser dans les prochains jours un communiqué. Je le répète, tout s’est très bien passé entre joueurs des deux équipes. Il y a eu des débordements bien évidemment condamnables comme cela s’est produit en France pour Halloween.”

Cette bagarre imbécile, bien éloignée du sport, donne une nouvelle occasion à des commentateurs malveillants de montrer du doigt Vénissieux et de monter en épingle un événement auquel ils n’ont pas assisté… Lamentable, décidément.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *