« 100 réseaux » pour trouver un stage aux sans-réseaux

En classe de Troisième, chaque collégien doit effectuer un « stage d’observation » en entreprise. Destiné à faire découvrir le monde économique, il est surtout l’occasion d’une première expérience des difficultés à trouver un poste ! Dans cette démarche (Stages de 3e : la quête du Graal) où le « piston » joue à fond, les chances ne sont pas les mêmes selon que papa-maman disposent ou non d’un bon carnet d’adresses socio-économique pour placer le fiston ou la gamine… « C’est particulièrement vrai pour les jeunes vénissians, qui atterrissent rarement dans un cabinet d’avocats ou une start-up informatique, estime Salah Farfari. Tout simplement parce que les relations de leurs parents ne sont pas dans ces classes sociales ! »

Avec une dizaine d’autres personnes « de bonne volonté », M. Farfari a créé en janvier, le collectif « 100 réseaux ! ». Un site internet où les entreprises peuvent se porter volontaires pour accueillir un jeune de Vénissieux, en remplissant un court formulaire afin d’être contactées. Selon Soundes Boudjay*, chez qui le collectif est domicilié, « une vingtaine de contacts d’entreprises et de professions libérales ont été collectés, et des réponses de Serpolet, Iveco, Renault Trucks sont attendues ». ” Ces contacts seront remis à la principale du collège Jules-Michelet, dont les 145 élèves de 3è seront en stage du 26 au 30 mars”, indique le communiqué de presse du collectif.

Particularité de la démarche de « 100 réseaux » : privilégier les entreprises hors de Vénissieux. « Il s’agit de permettre aux jeunes Vénissians de découvrir un autre cadre que leur environnement habituel, de découvrir des métiers qu’ils ne connaissent pas et, pourquoi pas, de susciter des vocations » explique quant à elle Fazia Ouatah.

Parce qu’il faut mettre toutes les chances de son côté, l’initiative complètera sans doute les dispositifs existants. Les uns oeuvrent au niveau national, tel l’association viensvoirmontaf.fr, qui permet aux élèves de 3e REP ou REP + de postuler à 300 offres mises en ligne par des entreprises partenaires. D’autres jouent carrément local : à Vénissieux, les entreprises signataires de la Charte de coopération s’engagent à dire chaque année à la Ville le nombre de stagiaires qu’elles sont susceptibles d’accueillir, une info transmise ensuite aux collèges.

* Mme Boudjay est également suppléante du député Yves Blein (LREM).

Contact : bonjour@100reseaux.fr ou Facebook @100reseaux.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *