38e Foulée vénissiane: plus de 3 600 fanas en deux jours

Un esprit toujours convivial et familial

Un peu moins de 1900 enfants le samedi matin lors de la Foulée scolaire disputée autour du stade du Rhône de Parilly ; et 1 776 participants lors des trois courses du lendemain (5 km, 10 km et 21 km), dont 1 614 arriveront à bon port. C’est le bilan quantitatif de la 38e édition de l’’épreuve vénissiane de course à pied.

Au niveau des chronos, un record est tombé, celui du 21 km. Daniel Kimoï a réussi 1 h 05’ 13”, presque sur une jambe, son dauphin Hrioued (vainqueur sur cette distance en 2016) finissant à deux minutes. Une fois de plus, les difficultés pour les champions adeptes du 10 km à passer sous la barre de la demi-heure se sont vérifiées. Le Kenyan Benjamin Cheruiyot a eu toutes les peines pour l’emporter en 30’ 06”, devançant son compatriote Korir de trois secondes.

Sur le parcours, on notait la présence de nombreux habitués, notamment les athlètes de l’AFA Feyzin/Vénissieux avec les indéracinables Matitch, Largis, ou le Vénissian Nicolas Deschamps, licencié à Lyon, régulier en 37’ 47” sur 10 km. Même assiduité pour des sportifs d’autres disciplines, bien connus à Vénissieux : Fred Cessin (judo du Centre), Jérôme Calamusa (ALVP judo), Philippe Gaudiez (trail), Gilles Bompard (cyclisme)… Et des centaines d’anonymes, parmi lesquels des instits de Vénissieux ou Saint-Fons (Christophe Aubert en 43’), ou encore une comptable (Amira Zennadi en 52’)…

Djil Ben Mabrouk, adjoint au maire de Vénissieux, avait annoncé sa participation sur la page Facebook d’Expressions. Il était au rendez-vous. En 1 heure et 2 minutes, il a bouclé son premier 10 km.

Président de l’Office municipal du sport, Francis Rambeau était aux anges : “Organisation en tout point réussie, cette année on a même invité une délégation d’élus de Malakoff avec visite de sites vénissians le vendredi, et participation d’une équipe de sportifs le lendemain. Match retour en mars pour leurs Foulées. Les Foulées, ce sont également des rencontres voire des échanges, non ? ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *