Le Grand Rendez-Vous n’attend plus que vous

Entre les projets urbains, économiques, les politiques menées en matière d’enfance et d’éducation, les actions pour le cadre de vie, la solidarité, la démocratie participative… On a un peu le tournis en arpentant les allées de la salle Joliot-Curie. Les services de la Ville ont assurément fait de ce Grand Rendez-Vous une vitrine complète de l’action municipale. Dans cette profusion d’informations (sur panneaux et sur écrans), l’œil du visiteur est naturellement attiré à gauche, vers un espace plus dégagé, occupé par la mise en scène paysagère récemment exposée aux Floralies de Bourg-en-Bresse. Réalisée par les jardiniers de la commune, cette composition végétale et florale de 100 m2 est la démonstration la plus évidente du savoir-faire des services publics locaux.

Des services publics de proximité qui auront été au cœur du discours inaugural prononcé par le maire. « Je crois en leur force et à leur présence indispensable dans tous les quartiers, a déclaré Michèle Picard, après avoir dénoncé avec force la baisse des dotations de l’État, qui plonge les collectivités dans un climat d’incertitudes totales. La ville de demain sera une ville de services publics, si l’on veut garantir une continuité territoriale et une mobilité des habitants dans nos agglomérations, pour désenclaver les quartiers, les rendre plus proches entre eux, entre périphérie et ville centre, et améliorer le cadre de vie des habitants. »

Les partenaires privés, en particulier les chefs d’entreprise, n’ont pas été oubliés par l’élue qui a salué leur « sens des responsabilités ». Un chiffre résume cet engagement citoyen des acteurs économiques : 100, comme le nombre d’entreprises engagées dans la charte de coopération avec la Ville, qui sera signée le jeudi 5 octobre à 18h45.

Le lendemain, à 11h30, les acteurs privés seront de nouveau sur le pont avec la présentation du projet Puisoz-Grand Parilly et une visite du site commentée par l’aménageur, Lionheart.

Le maire a aussi attiré l’attention sur la conférence sécurité programmée le 6 octobre entre 16 et 18 heures, en présence du procureur de la République, du directeur départemental de la police nationale et de la commissaire de Vénissieux. « Nous obtenons des résultats, a souligné Michèle Picard, mais je sais aussi les avancées fragiles. Il n’y a pas, en tout cas, de zones de non-droit à Vénissieux. Cette conférence avec tous les acteurs de terrain nous présentera les nouveaux défis en la matière, et les moyens d’y faire face. »

Ce Grand Rendez-Vous sera également l’occasion de débattre du mal-logement et des expulsions locatives (le 5 octobre entre 10 heures et midi), de l’économie sociale et solidaire (le 5 octobre entre 14h30 et 16h30), de la démocratie locale (le 6 octobre entre 18 et 20 heures), ou encore du développement durable (le 7 octobre entre 9 heures et 10h30).

Quatre jours pour « se projeter dans ce que sera Vénissieux à l’horizon 2030 », a résumé le maire.

Si la participation des partenaires institutionnels et privés — très nombreux lors de cette inauguration — ne fait guère de doute, l’expérience montre que la mobilisation des habitants est plus difficile, singulièrement en ces temps de crise qui renforcent le fatalisme et le repli. Reste donc aux Vénissians à s’emparer de ce Grand Rendez-Vous pour en faire le leur.

Horaires d’ouverture au public de la salle Joliot-Curie
Mercredi 4 octobre : 11h30-20 heures
Jeudi : 9 heures-12 heures / 13h30-21 heures
Vendredi : 9 heures-12h30 / 13h30-20 heures
Samedi : 9 heures-12h30 / 13h30-19 heures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *