Législatives : Maurice Iacovella tient meeting en petit comité

Candidat investi par LR et l’UDI, Maurice Iacovella, conseiller municipal d’opposition à Vénissieux, tenait meeting hier à Parilly, à cinq jours du premier tour des législatives. La petite salle municipale Jeanne-Labourbe était largement assez grande pour accueillir la vingtaine de personnes venues l’écouter.

“La 14e circonscription a besoin de vitalité et de changement, a-t-il déclaré. Ce territoire fourmille de talents. Je veux porter cette vision au plus haut niveau en tant que parlementaire. Il faut une rupture avec les socialistes et les communistes qui se passent le témoin ici depuis plus de 60 ans.”

Partisan d’un programme économique clairement libéral, basé sur la baisse des impôts, des charges sociales des entreprises, la remise en cause des 35 heures, et la simplification du marché du travail, Maurice Iacovella a longuement cité l’Allemagne comme l’exemple à suivre sur le chemin du redressement économique.

Son discours s’est ensuite fait moins généraliste pour distribuer des coups à ses adversaires : Damien Monchau, le candidat du FN dont le programme nous mènerait “assurément au chaos” ; Benjamin Nivard, de la France insoumise, “qui veut s’asseoir sur la dette et porte une vision qui fait actuellement le bonheur des Vénézuéliens” ; Michèle Picard, la candidate communiste et maire de Vénissieux, qui a “abandonné le commerce et l’artisanat dans sa ville”.

Mais c’est à Yves Blein, député PS sortant qui a rallié la République en marche d’Emmanuel Macron, qu’il a réservé ses flèches les plus aiguisées. “Le voilà de nouveau en lice, n’hésitant pas à abandonner en rase campagne ses anciens compagnons de route. Yves Blein, en tant que député, et Emmanuel Macron, en qualité de ministre, sont comptables du bilan catastrophique du quinquennat de François Hollande. Ils nous laissent un pays endetté, une économie qui stagne et une société qui se délite.”

Estimant que projet du président Macron “est bâti sur la confusion et la demi-mesure”, le candidat de la droite et du centre a conclu en appelant les électeurs à “une alternance franche, pour éviter un nouveau quinquennat pour rien”.

Agenda des réunions publiques et meetings dans la 14e circonscription
– Michèle Picard (PCF) : jeudi 8 juin à 18 heures, salle Irène-Joliot-Curie (68, bd Joliot-Curie).
– Yves Blein (LREM) : jeudi 8 juin à 18h30, salle Jeanne-Labourbe (6,rue Jeanne-Labourbe).
– Adrien Drioli (PS) : jeudi 8 juin à 19h30, 3, Grande rue, Saint-Priest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *