Le maire défendra ses arrêtés anti-expulsions le 11 mai

Rassemblement de soutien du 10 mai 2016, devant le tribunal administratif de Lyon

 

Le 31 mars dernier, le maire de Vénissieux, Michèle Picard, a pris trois arrêtés interdisant sur la commune les expulsions locatives sans solution de relogement, les saisies mobilières et les coupures d’énergie et d’eau.

« Le préfet du Rhône a une nouvelle fois saisi le tribunal administratif de Lyon et demande la suspension de ces arrêtés », nous informe ce jour le service des relations publiques de la Ville de Vénissieux.

L’audience en référé est fixée au jeudi 11 mai à 11 heures. Fidèle à son combat pour « le droit à une vie digne pour tous », Michèle Picard, cette année encore, affiche sa détermination à défendre ses arrêtés, dans l’espoir de faire évoluer la jurisprudence. Un rassemblement est organisé à 10h30, devant le tribunal administratif de Lyon (184, rue Duguesclin, 3e arrondissement), juste avant l’audience.

Il s’agit d’une « lutte pour interpeller les pouvoirs publics sur les réalités dramatiques que vivent des milliers de familles, privées des droits les plus fondamentaux et vitaux, pour refuser l’injustice et l’indignité nationale, pour exiger le respect des droits inscrits dans notre Constitution », souligne le communiqué. Avant d’inviter les Vénissians à se mobiliser en nombre pour soutenir le combat du maire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *