Les Navly seront fabriquées à Vénissieux

La société Navya installe à Vénissieux son unité de production et de maintenance des navettes autonomes Arma (Navly). Le bâtiment de près de 4 000 m2, situé dans la zone d’activités de l’Arsenal, accueillera avant l’été la ligne d’assemblage et les bureaux d’études auparavant situés à Brignais. Le siège social reste à Villeurbanne, et la R&D à Paris. Des recrutements sont annoncés dès cet été.

Première mondiale

Créée en 2014, Navya a lancé en 2015 la navette autonome Arma, premier véhicule de série 100 % autonome, sans chauffeur et électrique, commercialisé au monde, bien avant la Google Car ! Depuis, la société a mis en service près d’une cinquantaine de ces minibus à travers le monde, en France, en Suisse, à Singapour, aux Etats-Unis, en Nouvelle-Zélande, au Qatar et en Australie et son carnet de commande est plein à craquer. Les Arma ont été rebaptisés Navly à Lyon, où elles desservent le quartier Confluence, depuis septembre 2016, une première en France en milieu urbain.

Navigation par satellite

D’une capacité de 15 places, la Navly possède un toit ouvrant et des fenêtres panoramiques mais pas de poste de conduite, donc ni volant, ni pédales (voir encadré « Comment ça marche ? »). « Notre navette est un complément aux transports traditionnels, qu’ils soient individuels ou en commun, indique l’entreprise. Pour l’heure, elle circule principalement sur des sites tels que des aéroports, des sites industriels, des campus, des parcs d’attractions, mais également sur route ouverte, selon autorisation. »

Recrutements à venir

En plein développement, Navya disposera à Vénissieux d’un site vaste, proche des grandes voies de communication et modulable. « Cet emplacement va nous permettre de faire face à l’accroissement actuel de notre production et nous offre la possibilité de nous agrandir de 2 000 m2 supplémentaires à court terme, explique Nicolas de Cremiers, directeur du marketing de Navya. Nous arrivons avec près d’une centaine de salariés mais nous procèderons très vite à des recrutements sur place pour suivre le développement de l’entreprise. »

photos : © Navya Technology

Navly, comment ça « marche » ?

La Navly est équipée de lidars (radars laser), de caméras, de capteurs à infrarouge et d’un système de navigation par satellite lui permettant de suivre un itinéraire précartographié. Entièrement autonome, elle est tout de même reliée à un centre de supervision où un opérateur peut agir en cas de problème rencontré sur le trajet ou le véhicule. Son pack de batteries rechargeable par induction, sans fil ni prise, la dote d’une autonomie flexible allant de 8 à 24 heures. Elle peut atteindre une vitesse de pointe de 45 km/h. Sur la route, l’Arma distingue tous types d’obstacles, qu’ils soient fixes ou mobiles et adapte sa trajectoire. Des systèmes d’arrêt d’urgence sont accessibles si besoin. Dotée de feux, d’écrans, de panneaux LED et haut-parleurs internes et externes, elle interagit avec ses passagers et son environnement extérieur de manière visuelle ou sonore.

Sources : www.techniques-ingenieur.fr et Wikipédia

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *