Conseils de quartier : un automne de concertation

capture

Les travaux d’aménagement du Puisoz ont été lancés cet été. La seconde phase du Programme de renouvellement urbain (PNRU) des Minguettes vient d’être adoptée par le Conseil de la Métropole de Lyon, qui en est l’un des principaux financeurs, avec l’État. La création de la nouvelle ligne de tramway T6, qui desservira le Moulin-à-Vent, va commencer d’ici quelques semaines avec les travaux préparatoires et les déviations de réseaux, prélude au vrai chantier qui démarrera durant l’été 2017. Au même moment s’ouvrira le chantier de construction de la nouvelle cuisine centrale, qui pourra livrer plus de 6000 repas par jour à sa mise en service à l’automne 2018.

Partout la ville bouge, évolue, se développe. Dans des proportions et à un rythme qu’elle n’avait plus connus depuis longtemps. Ce dynamisme, s’il est signe de vitalité, ne va pas sans soulever quelques inquiétudes légitimes sur la densification, la circulation, le stationnement, les possibilités de relogement après démolition dans les quartiers en renouvellement urbain… Inquiétudes qui devraient en large part alimenter les assemblées générales de conseils de quartier, entre le 5 octobre et le 23 novembre. Le maire, Michèle Picard, le soulignait voici quelques semaines lors de sa conférence de presse de rentrée politique : « Les conseils de quartier sont l’occasion pour la population de parler des problèmes du quotidien, des aménagements à envisager, et de lever les interrogations au sujet des grands projets d’urbanisme que la ville porte. […] Je tiens plus que tout à cette proximité avec les habitants, qui ont leur mot à dire, qui sont des acteurs à part entière de notre développement. »

1500 participants en moyenne

L’automne dernier, les conseils de quartier avaient attiré quelque 1500 personnes. Bon an mal an, la fréquentation est à peu près stable. Chaque assemblée draine en moyenne une grosse centaine d’habitants, avec des différences assez importantes entre des quartiers « champions » de la participation comme le Moulin-à-Vent, et d’autres, notamment aux Minguettes, où l’implication est plus faible — même si certains conseils comme Jean-Moulin/Henri-Wallon montrent qu’il n’y a pas de fatalité en la matière.

Depuis quelques années maintenant, les assemblées générales sont également précédées de visites de territoires (un territoire est composé de deux conseils limitrophes) conduites par le maire. Ces visites, qui commenceront le 1er octobre (voir calendrier ci-dessous) permettent de mieux appréhender les enjeux sur le terrain et d’approfondir des sujets précis, ce qui n’est pas toujours évident lors des assemblées générales où un sujet chasse l’autre au gré des interventions.

À cet égard, la visite prévue sur le site du Puisoz le 8 octobre prochain s’annonce particulièrement intéressante. Et pas seulement pour les habitants des quartiers Parilly et Jules-Guesde.

« Plus de temps pour échanger »

Méthode – Cette nouvelle session d’assemblées générales des conseils de quartier sera marquée par une légère évolution du mode d’organisation des réunions. Jusqu’à présent, chaque rencontre commençait par la projection d’un diaporama faisant le bilan global de l’action municipale sur l’année écoulée, suivie d’une seconde projection consacrée aux réalisations propres au quartier. En moyenne, cette introduction audiovisuelle, ajoutée au traditionnel quart d’heure de mise en place, prenait quasiment une heure. Il ne restait donc qu’une heure pour débattre avec les habitants, les assemblées générales se tenant de 18 heures à 20 heures.

L’objectif cette année est de privilégier le temps d’échange. Précisions avec les trois adjoints aux conseils de quartier, Abdelhak Fadly, Amina Ahamada Madi et Hamdiatou N’Diaye : « Le PowerPoint de présentation générale sera bien plus court, expliquent-ils. Les habitants pourront trouver tous les détails dans un document de 25 pages qui sera mis à leur disposition à l’entrée. Cela permettra de prendre plus de temps pour présenter les réalisations de chaque conseil et d’allonger également la partie questions-réponses. Si les habitants viennent aux assemblées générales, c’est avant tout pour s’exprimer, notamment sur leurs soucis de proximité (la propreté, le bruit, le stationnement, la sécurité…) qui constituent, on le sait maintenant d’expérience, l’essentiel des interventions lors des AG. »

Premières AG, premières visites de territoires

Calendrier – Les assemblées générales des conseils de quartier débutent mercredi prochain. Toutes sont précédées de visites de territoires (un territoire regroupe deux conseils), conduites par le maire.

• Centre : mercredi 5 octobre, à 18 heures, au restaurant du groupe scolaire (43, BD Laurent-Gérin).
Présidente : Amina Ahamada Madi

• Gabriel-Péri : jeudi 6 octobre, à 18 heures, au restaurant du groupe scolaire (1, rue Prosper-Alfaric).
Président : Gilles Roustan

La visite de ces deux quartiers a lieu le samedi 1er octobre. Rendez-vous à 9 heures, rue Guy-Fischer, pour la visite du groupe scolaire Flora-Tristan ; puis à 10h15, au 5, rue de la Commune-de-Paris, pour la visite du centre d’accueil médico-social précoce Rosa-Parks.

• Parilly : mercredi 12 octobre, à 18 heures, salle Jeanne-Labourbe, (6, rue Jeanne-Labourbe).
Président : Jean-Louis Piedecausa

• Jules-Guesde : jeudi 13 octobre, à 18 heures, au restaurant du groupe scolaire Jules-Guesde (55, rue Joannès-Vallet).
Président : Pierre Matéo

La visite de ces deux quartiers a lieu le samedi 8 octobre. Rendez-vous à 9 heures, devant l’entrée de l’école élémentaire Parilly pour la visite des classes créées dans les logements de fonction ; puis à 10 heures, place Jules-Grandclément, pour une découverte du chantier d’aménagement du site du Puisoz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *