Pannes sur le réseau de chaleur, les faits et un gros coup de gueule

Touchant le réseau primaire et plusieurs sous-stations, une série de pannes ont affecté le réseau de chaleur de Vénissieux, fin décembre. Il s’en est suivi une multitude de rumeurs dont s’indigne Pierre-Alain Millet, l’adjoint au maire en charge du logement, du développement durable et des énergies, dans un communiqué très détaillé, daté du 31 décembre.

Pour tordre le cou à ces rumeurs, l’élu retrace la succession des événements et la façon dont les réparations ont été prises en charge par les équipes d’astreinte. Remerciant tous ceux « qui ont travaillé pour garantir le service public du réseau de chaleur », il s’engage à la transparence et pousse un coup de gueule contre ceux qui en ont profité pour faire du « Sacoviv bashing »*.

Les incidents sur le réseau primaire

Dimanche 28 décembre
11h45 : la chaufferie s’arrête à la suite d’incidents électriques qui ont déréglé des automatismes.

13h15 : l’astreinte remet la chaufferie en service. Baisse de température au départ de la chaufferie, entre 12 heures et 14 heures. En raison d’une température extérieure basse, cet incident a provoqué une baisse de service sur l’ensemble des abonnés, l’après-midi.

14 heures : arrêt des pompes de la sous-station Croizat —station d’échange Haute Pression/Basse Pression qui dessert la portion de réseau après l’hôtel de ville. Les sites Croizat, Duclos, Monery, Max-Barel et Montelier ne sont plus desservis. Les pompes sont rapidement remises en service par l’astreinte, mais la baisse de température est encore plus visible pour ces sites.

Lundi 29 décembre

5h45 : nouveaux incidents. L’ensemble de la chaufferie est à l’arrêt.

7h30 : l’astreinte remet en service le fuel. Baisse de température entre 6 heures et 8 heures.

10 heures : remise en service du bois.

7 heures : remise en service d’un variateur de vitesse de la sous-station Croizat.

Mardi 30 décembre

6 heures : panne des deux chaudières bois.

6h30 : mise en service du fuel

8 heures : remise en service du bois.

Faible baisse de température départ chaufferie entre 6 heures et 7 heures. A priori pas d’impact sur le service aux abonnés.

Les incidents sur des réseaux secondaires

Deux sites ont été touchés par d’autres difficultés, sans lien avec les incidents du réseau primaire :

– la copropriété Montelier 2 n’a été rétablie que dans la soirée du 30 décembre, en raison de problèmes de vannes du réseau secondaire ;

– au Monery, la tour 22 a connu une fuite de canalisation le 18 décembre, sans impact sur la fourniture de chaleur. Une réparation provisoire a été faite le 23 décembre pour garantir la distribution d’eau chaude. Une réparation définitive était prévue le 30 décembre mais, étant impossible sans coupure totale, elle a été reportée à une date plus opportune.

Le service chauffage et eau chaude est resté assuré.

Le retour à la normale

Dès le lundi 29 décembre, la production et la distribution étaient normales sur tout le réseau, mais la remontée en température s’est faite difficilement sur le réseau 4 (Croizat, Duclos, le Monery, Montelier et Max-Barel). Il faudra attendre mardi à 15h30 pour un retour complet à la normale sur ce réseau, et jusqu’à la soirée pour le Montelier.

Les rumeurs

« Comme je l’ai déjà signalé, je suis personnellement informé par le délégataire de tout incident avec coupure d’abonnés, précise Pierre-Alain Millet. N’étant pas à Vénissieux, j’ai suivi la situation en étant en contact téléphonique ou par courriel avec le service énergie de la Ville, la SECV, des locataires et la direction de la Sacoviv. C’est pourquoi je crois nécessaire de dénoncer ceux qui, pendant que beaucoup travaillent pour rétablir le service public, se font plaisir à faire croire qu’ils savent… et créent des rumeurs à la vocation très politicienne… »

À l’appui de ses propos, Pierre-Alain Millet cite une foultitude de commentaires sur un blog. Retenons celui-ci : « Hasard ou pas, c’est a priori des locataires du parc locatif de la Sacoviv qui sont concernés par cette panne. »

« Le hasard n’a rien à voir dans cette affaire, rétorque l’élu. Et le mépris de l’auteur pour les Vénissians éclate dans cette citation. Il sait bien que le réseau de Max-Barel et Monery dessert aussi les sites de Croizat (OPAC) et Montelier (copropriété) mais comme ces sites ne sont pas de la Sacoviv, il s’en fout… et ne parle donc pas du site perturbé le plus longtemps, le Montelier. 

« Le summun, c’est qu’au même moment, des centaines de locataires à Vénissieux (cité Joliot-Curie – NDLR) n’ont plus eu aucun chauffage pendant quatre jours… Mais ce n’est pas un site Sacoviv, et il n’est pas raccordé au réseau de chaleur. Pour ces bloggeurs anticommunistes, aucun intérêt (…). La seule chose qui compte, c’est de dénoncer les élus de Vénissieux. »

La conclusion

« Il y a évidemment de nombreuses discussions à avoir entre usagers, abonnés, ville et gestionnaire pour bien comprendre les causes de ces pannes et les actions préventives possibles. Et pour mieux informer les abonnés et les usagers, idéalement en temps réel sur la situation de production et de distribution. Ce sera le travail du conseil de transparence et des nouveaux outils de suivi et de communication qui seront mis en place en 2015 avec le contrat de la nouvelle société Vénissieux Énergie, qui a pris en main le 1er janvier le réseau de chaleur de Vénissieux dans le cadre du nouveau contrat de délégation de service public. »

* bashing : forme de défoulement qui consiste à dénigrer collectivement une personne ou un sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *