Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Histoire / Mag

L’océan dans mon salon

L’aquariophilie est la passion de Guillaume Pujol, jeune gérant d’un étonnant magasin spécialisé en poissons d’eau de mer et coraux, à Vénissieux. Une passion contagieuse.

poissons 1L’aquariophilie est la passion de Guillaume Pujol, jeune gérant d’un étonnant magasin spécialisé en poissons d’eau de mer et coraux, à Vénissieux. Une passion contagieuse.

Vous savez que, dans le film d’animation signé Disney, le petit Nemo est un poisson-clown du pacifique, ou Amphiprion percula ? Que Dory est un chirurgien bleu, ou Paracanthurus hepatus ? Que le corail peut être dur ou mou? Que les polychètes, planaires et aiptasias, sont des parasites très gênants pour le milieu aquatique ? Si ces informations vous intéressent, si vous avez très envie d’en savoir plus, ne cherchez plus : vous êtes atteint d’aquariophilie.
L’aquariophilie, ce n’est pas une maladie mais une passion partagée par des milliers de personnes en France, fans d’animaux et plantes aquatiques. C’est elle qui a poussé un jeune entrepreneur, Guillaume Pujol, à ouvrir un magasin unique en son genre à Vénissieux : Marine Home.
“J’ai commencé ma carrière professionnelle comme paysagiste, raconte-t-il. Il y a 12 ans, je me suis blessé assez gravement : fracture de la colonne vertébrale. Il a donc fallu prendre une décision quant à mon avenir. C’est à ce moment-là que j’ai décidé de me consacrer à ma passion : les poissons.”
Une passion qu’il commence par exercer dans des animaleries appartenant à des grandes chaînes. Cela ne dura pas. “J’ai vite compris que je ne pouvais pas travailler dans ce type de magasin. On y vend des êtres vivants comme on vend des objets. Je me souviens avoir vu une dame acheter un cochon d’Inde pour ses petits-enfants, et exiger qu’il soit enfermé dans une boîte entourée de papier cadeau. Le manager nous a obligés à accepter sa demande. Cette dame est repartie avec son paquet, sans avoir pris de cage ou de nourriture pour l’animal. Quand on le lui a fait remarquer, elle s’est contentée de répondre “Bah, ils se débrouilleront !”. Cela m’avait marqué.”
L’idée d’ouvrir son propre magasin mûrit, et se concrétise en octobre 2012 : Guillaume Pujol inaugure Marine Home. “Le concept, c’est qu’on ne peut pas faire de concurrence aux grandes chaînes en proposant les mêmes produits qu’elles. Je me différencie donc, en proposant uniquement des poissons vivant en eau de mer, et des coraux.”
Point de poisson rouge, donc, mais des animaux aux couleurs vives, aux caractères affirmés, aux caractéristiques uniques. Et quelques individus exceptionnels, comme un baliste d’Hawaï. Avec ses nuances de vert, de bleu, de rouge et de jaune, il constitue la plus grande fierté du magasin. Sa valeur ? “Entre 600 et 700 euros”, selon le gérant. Pas question cependant de le vendre : l’animal, très difficile à acclimater, illumine de sa présence son aquarium central, d’une capacité rare de 6 000 litres. Il l’illumine mais le ne le domine pas : c’est un autre gros poisson qui s’en charge. “Comme dans tout écosystème, un rapport se met en place entre les animaux. Il y a le chef, les sous-chefs, les dominés. Tout cela participe à l’équilibre de l’aquarium.”
Mais, au juste, comment devient-on un bon aquariophile ? Tout d’abord, en respectant le poisson. Une évidence ? Pas pour tout le monde, apparemment. “On a une responsabilité envers ces animaux, comme envers les chats ou les chiens. Ces poissons n’ont rien demandé à personne, et on les prélève de leur habitat naturel, pour les transporter chez nous pour notre plaisir personnel. La moindre des choses, c’est de les respecter et de leur offrir les conditions pour qu’ils vivent aussi longtemps qu’ils vivraient dans la nature.”
Marine Home propose également des coraux. Pour rappel, le corail n’est pas une plante, mais un animal de la même famille que les méduses. Il vit en colonie, formant ainsi ce que l’on appelle des “super-organismes”. “Le corail se multiplie par fractionnement, explique Guillaume Pujol. Leur vitesse varie d’un centimètre par mois, à un par an selon les espèces. C’est un monde fascinant que celui des coraux. Ils méritent que l’on s’attarde sur eux, comme sur d’autres poissons.”
Pour les amateurs et ceux qui veulent le devenir, sachez que Marine Home organise le dimanche matin des moments conviviaux autour de cette passion. Au programme, petit-déjeuner partagé, échange autour des espèces, découverte de nouveaux poissons… “Marine Home compte environ 400 clients, dont une cinquantaine de réguliers, indique Guillaume Pujol. Nous aimons nous retrouver pour parler de notre passion commune. Tous ceux qui veulent nous rejoindre, découvrir ces animaux hors du commun, sont les bienvenus !”

Marine Home
101, boulevard Irène-Joliot-Curie
69200 Vénissieux

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Le conseil municipal s’est attelé à décortiquer le rapport de la Chambre régionale des comptes, qui a étudié les exercices 2014 à 2021.

Actus

Une nouvelle brasserie à ouvert à Vénissy il y a un mois. Au menu, une cuisine traditionnelle de qualité, halal et sans alcool.

Actus

À l'occasion de la sortie du tome 2 du "Jour où j'ai rencontré Ben Laden", une conférence de presse a réuni le dessinateur de...

Sports

Toujours plombée par de lourdes difficultés financières, l'entité professionnelle du VHB a probablement joué son dernier match de la saison.

Actus

Depuis quelques jours, la Ville de Vénissieux a mis en ligne un site Internet totalement repensé pour faciliter l'expérience utilisateur.