740 nouveaux habitants en 2013

“Nous avons vécu à Vénissieux entre 1990 et 1996, on a dû déménager pour diverses raisons, mais il nous tardait de nous y réinstaller. Pourquoi ? Difficile à expliquer : pour l’ambiance, le contact avec les gens, les grands espaces. En fait, c’est un tout.” Répondant à l’invitation des élus, ce couple de la rue Ernest-Renan participait samedi à l’hôtel de ville, avec 24 ou 25 autres familles, à la cérémonie d’accueil des nouveaux habitants installés au cours de l’année 2013.

Comme le précisait le maire, Michèle Picard, dans son discours de bienvenue : “Vous êtes 740 à nous avoir rejoints cette année. Cette ville, vous allez la vivre pleinement, et pas simplement du regard, vous allez la parcourir en lui accordant du temps, en construisant votre propre représentation des lieux, des espaces et de la mémoire des quartiers…”
Après une vidéo de présentation de Vénissieux et la découverte de son site internet, c’est à l’adjoint au maire Pierre Alain-Millet qu’il revenait de clore cette réception, en rappelant que le « bon vivre » est l’affaire de tous et passe par le respect de son environnement.
Autour du pot de bienvenue, on a pu constater que certains des invités du jour étaient déjà dans leur élément. Ainsi, cet auto-entrepreneur passionné d’informatique prêt à s’investir dans le quartier Léo-Lagrange. Ou ce couple installé à Max-Barel qui se réjouissait d’être à proximité de son lieu de travail.
“Il n’y a pas de ville idéale, et Vénissieux comme toutes les villes populaires est frappée durement par la crise actuelle, avait souligné le maire. C’est par la solidarité et la mobilisation de tous les partenaires que nous réussirons à sortir de l’impasse. L’emploi, c’est le nerf de la guerre…. Nous avons aussi besoin de vous, de vos remarques, de vos projets, de vos idées. Sachez que la ville, ses services et ses agents, et les Vénissians sont fiers de vous accueillir.”
Une pochette contenant des informations pratiques a été remise à tous les participants, afin de leur aider à bien connaître la ville et ses ressources.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *