Au Moulin-à-Vent, la sécurité en question

Cette année encore, il aurait presque fallu pousser les murs ! L’assemblée générale du conseil de quartier Georges-Lévy/Ernest-Renan/Moulin-à-Vent, organisée jeudi 24 octobre dans la salle du restaurant scolaire Moulin-à-Vent, a en effet attiré quelque 150 personnes. Une constante dans ce quartier, où les habitants se mobilisent fortement pour chacune de ces assemblées.

 

“Cette année, les thèmes débattus ont été nombreux, déclarait en ouverture la présidente du conseil, Eliette Orenes. Parmi eux : sécurité routière et circulation, stationnement intempestif des voitures, transports en commun, sécurité, propreté…” Des thèmes qui ont de nouveau fait surface ce jeudi-là.

J’habite Ludovic-Bonin, expliquait Gilles. J’ai plusieurs interrogations. Que va devenir le Théâtre de la Satire ? La circulation rue Ludovic-Bonin est très compliquée aux heures de pointe, on ne peut pas s’y croiser ; peut-on y remédier, par exemple en la mettant en sens unique ? Rue Pierre-Brosselette, il y a un problème avec le stationnement lors des sorties de cours du lycée La Xavière. Enfin, à l’entrée du parking de Super U se trouve un transformateur EDF, qui était squatté pendant une période. Aujourd’hui, il est rempli d’ordures et les rats se frisent les moustaches ! Mais les habitants, un peu moins !”

Plusieurs interrogations, donc plusieurs intervenants pour lui répondre. Yolande Peytavin, première adjointe en charge de la Culture, d’abord : “Il y a eu un projet de salle polyvalente à la place du Théâtre de la Satire, qui a été refusé par les habitants, rappelait-elle. La Ville a donc orienté ses investissements vers d’autres domaines.” Pierre-Alain Millet, adjoint au Cadre de vie, ensuite : “Concernant la circulation, une étude est en cours par le Grand Lyon, sur la totalité du quartier. Nous en tirerons les conclusions.” Henri Thivillier, adjoint en charge de l’Urbanisme, enfin : “Pour le transformateur, je rappelle qu’EDF s’était engagé à le tenir fermé. Ce n’est pas le cas, nous allons donc les mettre en demeure de souder les portes, ou de le démolir, étant donné qu’il ne sert plus à rien.”

“Le centre commercial près de la résidence Ludovic-Bonin est laissé à l’abandon, c’est dommage, s’inquiétait ensuite une riveraine. La Ville ne peut-elle pas faire quelque chose pour le redynamiser ?” “Un véritable travail va être fait sur la question des centres commerciaux de proximité, indiquait le maire, Michèle Picard. Nous en dirons plus le moment venu.”

Il a ensuite été question de la bibliothèque annexe du Moulin-à-Vent, sur laquelle des tags ont été apposés. “Pourrait-on la repeindre ?”, demandait une habitante. “La Ville a une équipe “murs propres”, qui enlève les tags s’ils sont visibles de la rue, répondait Pierre-Alain Millet. On va aller voir, et enlever ces tags s’il le faut, c’est légitime.”

La sécurité a également beaucoup occupé les débats : abords du collège Honoré-de-Balzac, squat des parkings souterrains de la résidence Bonin, trafics de drogue… “Quand vous voyez quelque chose, appelez le TOP, conseillait Michèle Picard. Ce service dispatche ensuite vers la police nationale, la municipale ou d’autres interlocuteurs plus adaptés. Concernant les problèmes dans les parkings de certains immeubles de la résidence Bonin, disons les choses franchement : nous avons de gros soucis avec le bailleur. Il ne vient pas à nos réunions, ne réagit pas. Vous pouvez également appeler directement la police nationale. N’oubliez pas que la sécurité, c’est une mission de l’État.”

Et justement, le commissaire de Vénissieux, Pierre Labalme, était présent. Il a ainsi pu compléter l’intervention du maire. “Le commissariat doit gérer 60 000 habitants, plus d’autres villes. On ne peut donc être partout, et faire des rondes dans tous les halls et parkings : nous ne sommes pas gardiens d’immeuble. J’avais fait un courrier au bailleur dont il est question, cela n’a pas fait avancer les choses. N’hésitez pas à composer le 17. Une équipe doit se déplacer. Si ce n’est pas le cas, écrivez-moi en mentionnant la date et l’heure de l’appel : comme tout est enregistré, je pourrai vérifier.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *