Imène, jeune ambassadrice aux États-Unis

Imène Loughlaiti s’est envolée samedi pour Washington. Cette brillante élève de terminale L (Littéraire) au lycée Jacques-Brel y passe les deux semaines de vacances de la Toussaint. Elle a été sélectionnée pour être « jeune ambassadrice aux Etats-Unis », un programme initié par l’ambassade américaine en partenariat avec l’Acsé, (Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances).

Pour postuler à cette sélection, les lycéens doivent entrer dans des critères bien précis, indique M. Pellat (CPE) : être bon en anglais, être investi dans le milieu associatif, venir d’un milieu modeste et n’être jamais allé aux États-Unis. Si Imène remplissait ces conditions, qu’elle soit sélectionnée n’allait pas de soi. Elle raconte : “J’avais déjà présenté un dossier en fin de seconde. J’ai été recalée à l’oral car j’étais trop stressée mais, en fin de première, tout s’est bien passé.” Après avoir rédigé une lettre de motivation en anglais, Imène s’est rendue à l’America House de Lyon pour s’entretenir avec une dizaine de personnes, dont l’ambassadeur des États-Unis. “L’entretien, bien entendu en anglais, a duré une vingtaine de minutes.” Imène a su convaincre : sa candidature a été retenue avec celles de cinq autres jeunes. Trente-six lycéens de Rhône-Alpes avaient tenté leur chance.

“En France nous sommes trente à partir, poursuit-elle. En juillet nous nous sommes tous rencontrés lors d’une formation à Paris. La première semaine, nous serons installés à l’auberge de jeunesse de Washington ; la seconde nous irons dans une famille”. Rencontres et débats avec des associations et des jeunes Américains sont au programme de ce voyage qu’Imène, soutenue par sa famille, vit comme une chance. « Mes parents, mes frères et soeurs aînés, tous sont derrière moi !”

Imène est une excellente élève, précise M. Pellat. Au point que ses résultats aux épreuves anticipées du baccalauréat lui permettent d’avoir déjà une soixantaine de points d’avance pour les épreuves finales. Mais elle n’est pas que talentueuse, elle est aussi très investie au quotidien. “Au collège déjà, j’avais été élue déléguée, raconte-t-elle. Quand je suis arrivée au lycée, j’ai voulu savoir comment il fonctionnait. Je suis alors devenue déléguée, puis j’ai participé au conseil de vie lycéenne. Actuellement, je siège au conseil d’administration. J’ai toujours aimé étudier, et m’intéresser aux autres. Je fais également de la musique : j’ai étudié le piano et je fais partie d’un groupe de blues rock”

Imène prépare Sciences Po Paris. Elle participe donc à l’atelier de préparation au concours qu’anime M. Josselin, professeur d’histoire-géographie, à Jacques-Brel, lycée signataire d’une Convention Éducation prioritaire avec la grande école. “Je dois réaliser un dossier de presse sur un sujet de mon choix et le soutenir au lycée, devant un jury qui me déclarera admissible… ou pas. Ceux qui seront jugés admissibles passeront en juillet devant le jury d’admission, à Sciences Po. Bien sûr entre temps, il faut que j’aie mon bac. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *