La fondation Paul-Bocuse va ouvrir un atelier à Hélène-Boucher

Un atelier d’initiation à la cuisine créé par la fondation Paul-Bocuse va ouvrir à Vénissieux au LP Hélène-Boucher. Première séance le 18 septembre pour huit collégiens entre 11 et 15 ans qui pourront découvrir ce métier avec Christian Bourillot, meilleur ouvrier de France. Avis aux amateurs !

Du 18 septembre au 18 décembre, Christian Bourillot, meilleur ouvrier de France qui a longtemps enseigné la cuisine au LP Hélène-Boucher, retrouvera cet établissement. Ce grand chef va permettre à huit collégiens de découvrir le métier de cuisinier et valoriser ainsi un secteur d’activité qui recrute. “Notre but est de transmettre notre savoir faire et permettre à des très jeunes de s’orienter vers nos métiers, précise-t-il. Les cours se dérouleront le mercredi après-midi (hors vacances scolaires) de 14 heures à 16 h 30.” Cet atelier de la fondation Paul-Bocuse est le premier à ouvrir dans une ville populaire. “Il est important de transmettre à tous, souligne Christian Bourillot, j’aime le contact avec ces jeunes et pour nous c’est très intéressant.” Un autre groupe de huit jeunes devrait prendre la suite de janvier à mai. Il est demandé aux familles une participation financière selon le quotient familial. “Les parents devraient financer entre 45 et 90 euros pour l’ensemble des séances”, ajoute Laëtitia Gouttenoire, assistante missions et projets à la fondation Paul-Bocuse.
Déjà six ateliers ont ouvert en France, cinq autres ouvriront en septembre en plus de celui de Vénissieux : Marseille, Arles, Blagnac, Tulle, Jouy-en-Jossas. Concrètement, les ateliers se déroulent toujours à peu près de la même manière, précise Christian-Bourillot : “On accueille les jeunes, on rappelle les règles d’hygiène et de comportement, on présente les ingrédients, le choix du matériel pour la recette, sa réalisation, sa cuisson, puis place au rangement. Tous les ingrédients et ustensiles sont fournis. À la fin de la séance, les participants emportent une portion du plat réalisé pour une dégustation en famille”. À l’issue de la session, les jeunes reçoivent un certificat d’initiation signé par Paul Bocuse et Jean Fleury, président de la fondation, ainsi qu’un magnet, le cahier de recettes de l’atelier, un tablier et une toque.
La démarche et la méthode portent visiblement leurs fruits. “Vingt-trois jeunes qui ont suivi un atelier sont aujourd’hui en apprentissage un peu partout en France, indique Laëtitia Gouttenoire, d’autres ont souhaité passer un bac classique afin d’intégrer l’institut Paul-Bocuse. Par ailleurs, les collégiens intéressés nous demandent souvent de faire un stage de découverte, nous les aidons grâce à notre réseau.”

Inscriptions auprès de la Fondation Paul-Bocuse au 04 37 64 26 00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *