Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Un cas de dengue recensé en Rhône-Alpes

Un cas de dengue a été signalé à l’Agence régionale de santé (ARS) Rhône-Alpes. Il s’agit d’une personne habitant Lyon et ayant séjourné en zone tropicale où la maladie est fréquente (on parle alors de « cas importé »). Son état de santé n’est pas inquiétant et n’a pas nécessité d’hospitalisation.

La dengue et le chikungunya sont des maladies virales qui se caractérisent classiquement par une fièvre d’apparition brutale associée à des douleurs musculaires, des maux de tête et, pour le chikungunya, des douleurs articulaires pouvant être invalidantes. Ces symptômes surviennent dans la semaine suivant la piqûre d’un moustique contaminé. En effet, il n’y a pas de transmission directe de personne à personne.
Le moustique Aedes albopictus (dit « Moustique tigre ») est le vecteur de cette maladie quand il est contaminé. Il se contamine en piquant une personne malade et devient ainsi capable de transmettre la maladie dans le proche voisinage en piquant des personnes saines. Ces deux maladies évoluent favorablement dans la plupart des cas. Depuis 2004, ce moustique colonise progressivement la France métropolitaine à partir de l’Italie et de la région Provence, Alpes, Côte d’Azur (PACA). Ainsi, dès 2006, afin de prévenir et limiter la circulation de ces virus, le ministère chargé de la santé a mis en place un dispositif de lutte contre le risque de dissémination de la dengue et du chikungunya en France métropolitaine.
Du 1er mai au 30 novembre, le dispositif consiste en une surveillance entomologique dans les zones où le moustique est présent ou susceptible de s’implanter. Cette surveillance vise à le détecter et/ou à ralentir la progression de son implantation géographique par des mesures de contrôle. Il consiste également en une sensibilisation des personnes résidant dans les zones où le moustique est présent et actif, afin de détruire autour et dans leur habitat tous les gîtes potentiels de reproduction. Enfin, une surveillance épidémiologique est faite des cas humains, par la déclaration obligatoire des infections confirmées.

Tous les moustiques ont besoin d’eau pour se reproduire
Chaque femelle du « moustique tigre » peut pondre jusqu’à 200 œufs qui se transforment en larves puis en moustiques au bout de 7 jours. Supprimer les points d’eau stagnante autour de son domicile permet d’éliminer les lieux de ponte éventuels.

C’est pourquoi l’ARS Rhône-Alpes invite la population à adopter des gestes simples, faciles à mettre en œuvre dans son environnement pour empêcher l’installation de ce moustique :
– enlever tous les objets abandonnés dans le jardin, sur la terrasse, qui pourraient servir de récipient d’eau ;

– remplir les soucoupes des pots de fleurs avec du sable pour que les larves ne puissent pas se développer. Le sable humidifié permet l’arrosage des plantes. À défaut de sable, vider une fois par semaine les soucoupes, vases, seaux : les larves n’auront ainsi pas le temps de se développer.

Par ailleurs, les voyageurs qui se rendent dans des pays où circulent les virus de la dengue ou du chikungunya sont invités à se protéger des piqûres de moustiques lors de leur séjour. À leur retour, en cas d’’apparition de symptômes, il leur est conseillé de consulter rapidement leur médecin et de limiter leurs déplacements dans la mesure du possible.

Cliquer pour commenter

1 Commentaire

  1. Stéphane ROBERT

    18 mai 2013 à 21 h 23 min

    Bonjour, juste un mot pour dire que nous avons créer le site http://www.vigilance-moustiques.com, justement pour actualiser l’information disponible sur la présence des moustiques, leurs nuisances et les risques sanitaires qu’ils représentent, en France et dans le monde. Vous pourrez y voir notamment une vidéo exclusive sur l’accélération depuis 2 ans de la colonisation de la France par le moustique Tigre.

  2. Stéphane ROBERT

    18 mai 2013 à 21 h 23 min

    Bonjour, juste un mot pour dire que nous avons créer le site http://www.vigilance-moustiques.com, justement pour actualiser l’information disponible sur la présence des moustiques, leurs nuisances et les risques sanitaires qu’ils représentent, en France et dans le monde. Vous pourrez y voir notamment une vidéo exclusive sur l’accélération depuis 2 ans de la colonisation de la France par le moustique Tigre.

  3. Stéphane ROBERT

    18 mai 2013 à 21 h 23 min

    Bonjour, juste un mot pour dire que nous avons créer le site http://www.vigilance-moustiques.com, justement pour actualiser l’information disponible sur la présence des moustiques, leurs nuisances et les risques sanitaires qu’ils représentent, en France et dans le monde. Vous pourrez y voir notamment une vidéo exclusive sur l’accélération depuis 2 ans de la colonisation de la France par le moustique Tigre.

  4. Stéphane ROBERT

    18 mai 2013 à 21 h 23 min

    Bonjour, juste un mot pour dire que nous avons créer le site http://www.vigilance-moustiques.com, justement pour actualiser l’information disponible sur la présence des moustiques, leurs nuisances et les risques sanitaires qu’ils représentent, en France et dans le monde. Vous pourrez y voir notamment une vidéo exclusive sur l’accélération depuis 2 ans de la colonisation de la France par le moustique Tigre.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Actus

Le député sortant, Idir Boumertit, qui part sous la bannière du Nouveau Front Populaire, sera opposé à cinq autres candidats, dont deux d'extrême droite.

Actus

Ce 19 juin, les élèves des ateliers Henri-Matisse exposaient leurs productions de l'année à la salle Irène-Joliot-Curie.

Actus

« La commémoration de cet appel s’inscrit dans un contexte lourd de menaces », a souligné le maire, Michèle Picard. 

Culture

Face à la morosité ambiante, la Machinerie (qui regroupe le Théâtre et "Bizarre !") mise sur la légèreté pour sa prochaine saison.

Actus

Élu au conseil municipal de Vénissieux de 1977 à 2001, ancien adjoint au maire, Claude Dilas est décédé cette semaine.