Beaucoup de noyades, cet été, auraient pu être évitées. Conseils de prévention

Entre le 1er juin et le 14 août 2012, l’Institut national de veille sanitaire (InVS) a dénombré 655 noyades accidentelles, qui ont provoqué 263 décès (soit 40 %). Dans le Rhône, quatre décès par noyade sont à déplorer depuis le début de l’été.


Compte tenu de cette situation particulièrement dramatique, la préfecture du Rhône diffuse des recommandations de prévention à observer impérativement. Et d’abord celle-ci : la surveillance des proches est indispensable, même si le lieu de baignade est contrôlé.

En priorité, la proximité d’une piscine (y compris piscine hors-sol ou piscine gonflable) ou d’un plan d’eau nécessite une surveillance visuelle constante par un adulte, à proximité immédiate de l’enfant, que celui-ci se baigne ou non. Il est important en effet de rappeler qu’une chute dans l’eau peut survenir sans provoquer de bruit et qu’un enfant peut se noyer sans aucun cri en moins de 3 minutes dans 20 centimètres d’eau.
Il faut également équiper les enfants de brassards adaptés à leur taille, poids et âge.

Par ailleurs, en France, si la loi impose la mise en place d’un dispositif de sécurité normalisé dans les piscines, celui-ci ne remplace en aucun cas la surveillance permanente des enfants par un adulte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *