Les conseillers généraux de Vénissieux sur le qui-vive

À l’occasion de la séance du Conseil général délocalisée à Monsols, le 22 juin, le président Michel Mercier a dû revoir sa copie concernant les subventions allouées au centres sociaux, annoncées en forte baisse en mars. Marie-Christine Burricand (canton sud) et Christian Falconnet (canton nord), les conseillers généraux de Vénissieux, qui avaient aussitôt tiré la sonnette d’alarme, ne manquent pas de constater que la mobilisation à laquelle ils avaient appelée a aidé à ce succès.
Faisant le bilan de la session de juin, les représentants de Vénissieux ont expliqué pourquoi ils ont voté contre un rapport concernant le programme départemental d’insertion et le RSA : « La majorité a choisi d’appliquer un des derniers décrets du gouvernement Sarkozy, pris le 1er mars, qui aggrave considérablement les sanctions financières contre les bénéficiaires, précise Marie-Christine Burricand. Cette mesure va aggraver l’exclusion d’un certain nombre de personnes, sans apporter aucune solution à l’accès à l’emploi. »
Les conseillers généraux s’inquiètent également du désengagement du Conseil général des cantines, dans les collèges. En mars, le groupe communiste s’était opposé à une délibération visant à déléguer plus facilement au privé le service public de la restauration. La suite leur a donné raison : « Déjà deux services ont été privatisés », relève Christian Falconnet.
Dans les collèges toujours, les Dotations horaires globales attribuées par l’Education nationale ne sont pas suffisantes au point qu’en février dernier, les conseils d’administration des cinq collèges de Vénissieux avaient rejeté leurs DHG respectives. La baisse des budgets entraîne suppressions de postes et remise en cause de projets pédagogiques. « À Aragon, une ouverture de classe est prévue, ce qui nécessite des moyens supplémentaires. Le conseil d’administration est mobilisé, une demande d’entrevue a été faite à l’inspection académique. »
Autre inquiétude, le manque de moyens auquel doivent faire face les agents du département dans les Unités territoriales, comme au Corallin et à Vénissy : « Au moins 15 postes sont non pourvus ou non remplacés ».
Marie-Christine Burricand et Christian Falconnet profitaient de ce rendez-vous pour annoncer que les prochaines assemblées cantonales, qui leur servent à rendre compte de leurs mandats, auront lieu les 2 et 4 octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *