Zebda et Miossec en têtes d'affiche des Fêtes escales 2012

Demandez le programme ! Du 11 au 14 juillet, le festival Fêtes escales sera de retour, avec cette année encore, son lot de surprises.
À tout seigneur, tout honneur, commençons ce tour d’horizon de la programmation par les têtes d’affiches. Ils avaient enflammé les Nuits Métisses en 1999, au point de faire déborder le parc. Ils sont de retour : le groupe Zebda assurera le show le 12 juillet, en fin de soirée. Le groupe, qui mélange esprit de fête et réflexion sur le monde contemporain, vient de mettre fin à huit années de projets solo, avec l’album “Second tour”, un disque teinté de rap, reggae, ska, funk et raï.
Le 14 juillet, la soirée “Chansons” accueillera le breton Miossec, moteur de la nouvelle vague française au cœur des années 1990. Des textes incisifs, une sonorité rock, ses œuvres pleines d’ironie et de sagacité devraient attirer un large public. Il faut dire que le bonhomme n’est pas un débutant : son dernier album, “Finistère”, paru il y a peu, est déjà le huitième.
Entre les deux, le 13 juillet, Cumbia Ya et Ray Lema se partageront l’affiche. Au menu : musique et danses d’Amérique du Sud pour le premier groupe, et “Afro-jazz” pour le second.
Mais parce qu’un festival ne peut se définir que par ses vedettes, n’oublions pas de citer, pour le 11 juillet, la présence de deux groupes avant le passage de Zebda : The Wagons (hip hop, spoken word) et Under Kontrol (human beatbox, ils sont d’ailleurs champions du monde de cette discipline). Le 13 juillet, Ginkoa (chanson française) et R.Wan (chanson française, rap) chaufferont le public avant l’arrivée de Miossec.
“Le festival Fêtes Escales ne saurait se limiter à une série de concerts, quelle qu’en soit la qualité, témoigne Yolande Peytavin, première adjointe au maire en charge de la culture. La volonté de la Ville est avant tout de donner tout son sens à la Fête nationale, avec un aspect rassembleur, concourant à faire vivre ce sentiment républicain d’égalité, de solidarité et de liberté. C’est en maintenant cette ligne que cet événement a pu s’enraciner dans le paysage culturel lyonnais et dans le cœur des Vénissians.” Et des Vénissians, il en sera justement question dès l’ouverture du festival, avec la traditionnelle restitution des ateliers. Cette année, ce sont les artistes Lee Harvey Asphalte et Nico Tico qui s’en sont chargés. Leur “Office du tourisme underground” sera inauguré en grande pompe le 11 juillet à 21 h 30.
Les amateurs d’opéra n’ont pas été oubliés : le partenariat avec l’Opéra de Lyon a été renouvelé, et les airs de Carmen s’inviteront dans le parc Louis-Dupic, à partir de 11 heures le 14 juillet. “Le partenariat entre le festival Fêtes escales et l’Opéra de Lyon s’est renforcé, s’est élargi au fil du temps, rappelle Serge Dorny, directeur général de l’opéra. (…) Il ne s’agit pas pour l’Opéra de s’imposer, mais d’aider, d’accompagner l’événement, en espérant qu’au final, un plus un égale… plus de deux.”
Notons enfin un dispositif particulier pour la Fête nationale : théâtre de rue, fanfare déambulatoire, “brouette à musique”, bal folk animeront une journée que l’on espère ensoleillée.

 

Le programme complet se trouve ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *