Passage de relais à l’Espace Pandora

Ce 10 février, un public plutôt nombreux avait bravé le froid pour faire la connaissance de Joël Bastard, le nouvel écrivain à être en résidence à Vénissieux avec le soutien de l’Espace Pandora. Conjointement avec la Ville, l’association vient d’éditer “Un an d’écrits à Vénissieux”, fruit des ateliers menés par Fabienne Swiattly l’an dernier.L’esprit de la résidence, précisait Emmanuel Coustère, le directeur de la direction municipale des Affaires culturelles, se retrouve à travers les mots et les images que vous découvrez dans ce livret. Les photos prises par Fabienne sont inhabituelles, témoins du regard décalé qu’elle porte sur la ville. Au cours de 80 heures d’ateliers, 400 personnes ont été concernées. Plus on installe des actions et plus elles rencontrent un écho.”
Directeur du lieu, Thierry Renard a présenté les objectifs : “Nous avons déjà prévu plus de 90 heures d’ateliers avec Joël Bastard. Notre principale mission est que la littérature puisse aller partout et toucher le plus grand nombre, et pas forcément des lecteurs.”
Fabienne Swiattly a reconnu son attachement pour “cette ville étonnante, fascinante”. Elle ajoute : “Il y a deux ans, Joël Bastard finissait une résidence à Saint-Claude, dans le Jura, et moi je prenais la suite. Aujourd’hui, c’est moi qui lui passe le relais.”
Pour donner le ton, Joël a lu quelques passages de son livre “Sans revenir” : “On ne revient jamais, a-t-il expliqué, même dans un lieu où l’on habite. On part le matin et, quand on revient le soir, ce n’est pas le même lieu. Cette petite théorie peut paraître fumeuse mais, pour moi, elle s’est vérifiée.”
Jusqu’au mois de mai, Joël Bastard va donc résider à Vénissieux et multiplier ses interventions. On le verra également auprès de Pandora pendant le Printemps des Poètes, qui démarre le 5 mars sur le thème “Enfance”. Joël sera le 8 mars, à partir de 20 heures, à l’Espace Pandora pour “Souvenirs de l’enfance”, en compagnie de Charles Juliet et Valérie Rouzeau qui dialogueront à travers leurs écrits. C’est également ce soir-là que se déroulera le vernissage de la prochaine exposition de l’Espace Pandora, “Enf(r)ances. Visages, regards et émotions”, due au talent du plasticien vénissian Olivier Fischer.
Joël participera également à la soirée de clôture, “Père de personne”, le 11 mars à 20 heures à l’AmphiOpéra. Avec le pianiste Alain Jean-Marie, lui et quelques autres auteurs feront des lectures.
La restitution des ateliers de Joël Bastard se fera pendant le festival Hors-Cadre, au cinéma Gérard-Philipe, au mois d’avril.

 

Joël Bastard lit "Sans revenir"

Renseignements à l’Espace Pandora : 04 72 50 14 78.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *