Veninov : le Grand Lyon vote une subvention exceptionnelle de 70 000 euros

L’union locale CGT de Vénissieux appelle à un nouveau rassemblement ce matin, à 11 heures, sur le site de Veninov. Hier soir, le Grand Lyon a voté une subvention exceptionnelle de 70 000 euros pour assurer le gardiennage du site et redémarrer le chauffage afin de protéger l’outil de travail. Ce soutien financier de la communauté urbaine intervient après celui de la Région Rhône-Alpes, qui avait décidé à la mi-décembre le versement d’une somme équivalente. L’espoir renaît enfin chez les salariés.

“La marque, l’appareil productif, les terrains doivent être libérés au plus vite de l’emprise de la dette illégale à Gordon Brothers, afin de permettre la reprise de l’entreprise par un industriel et de garder les 88 emplois directs, souligne l’union locale CGT. (…) Le redémarrage de l’entreprise ? Aujourd’hui, cela semble possible. Il n’existe pas d’arguments honnêtes pour l’empêcher.”
“Il reste toujours un impératif,
indique pour sa part Stéphane Navarro, délégué syndical de Veninov : faire redémarrer le chauffage avant que l’hiver ne soit trop froid. Nous sommes en train d’établir le contrat avec EDF, avec l’aide des subventions des collectivités territoriales. » On se souvient qu’à la mi-décembre, le Conseil régional a voté l’attribution d’une aide de 70 000 euros. Le Grand Lyon vient d’en faire autant. Le liquidateur judiciaire estime avoir besoin de 150 000 à 200 000 euros pour réunir les conditions nécessaires à la conservation du site. « En parallèle, reprend Stéphane Navarro, nous savons que les négociations se poursuivent entre les différentes parties (le liquidateur judiciaire, la préfecture et le fonds de pension américain Gordon Brothers), pour aboutir à une reprise du site. Nous espérons que tout cela bouge assez rapidement.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *