Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Culture

Au cinéma Gérard-Philipe : la guerre des “Guerres”

Attendez-vous à ce que ça saigne… Ou pas, d’ailleurs, car, entre nous, on se demande ce qui arrive aux producteurs français. Il suffit qu’un roman, “La guerre des boutons” de Louis Pergaud, tombe dans le domaine public pour qu’aussitôt s’en emparent deux productions différentes : “La guerre des boutons” de Yann Samuell (déjà auteur de “Jeux d’enfants” avec Marion Cotillard et Guillaume Canet) et la rebaptisée “Nouvelle guerre des boutons” de Christophe Barratier (“Les choristes”, c’est lui).

De mémoire de cinéphile, on n’avait pas connu un tel conflit depuis les multiples adaptations simultanées du “Carmen” de Mérimée : à la différence près que “Prénom Carmen” de Godard, “Carmen” de Francesco Rosi et “La tragédie de Carmen” de Peter Brook, tous trois sortis entre 1982 et 1984, étaient de factures très différentes.
Quelles vont être les différences de ces deux “Guerres” ? Celle de Barratier est produite par Thomas Langmann et interprétée par Laetitia Casta, Guillaume Canet, Kad Merad et Gérard Jugnot. Celle de Samuell est produite par Marc du Pontavice et Didier Lupfer, avec Éric Elmosnino (remarqué l’an dernier pour sa composition de Gainsbourg), Mathilde Seigner, Fred Testot et Alain Chabat.
Ces nouvelles versions poids lourds de ce livre bon enfant parviendront-elles à faire oublier “La guerre des boutons” de notre enfance et le film réalisé par Yves Robert, prix Jean-Vigo 1962 ? Pour compliquer un peu plus cette bataille, les aventures de Petit-Gibus filmées par Yves Robert ressortent dans une copie restaurée : elles seront projetées le 5 octobre à 14h30, à la Halle Tony-Garnier, dans le cadre du 3e festival Lumière.
Alors, quelles vont être les réactions du public ? Va-t-il déclarer “Si j’aurais su, j’aurais pas v’nu” à l’issue de l’une ou de l’autre de ces “Guerre des boutons”, voire des deux ? Ou va-t-il applaudir des deux mains voire des quatre ?
Le cinéma Gérard-Philipe refuse de trancher : il propose en avant-première “La guerre des boutons” de Yann Samuell le dimanche 11 septembre à 16h30 et “La nouvelle guerre des boutons” de Christophe Barratier le dimanche 18 septembre à 16h30. Le film de Yann Samuell sera également projeté à Gérard-Philipe le 21 septembre à 14h30, à l’occasion de la Journée internationale de la Paix et le lendemain à 14h30 dans le cadre du Cinéma d’après-midi.
À vos “Guerres” !
Renseignements : 04 78 70 40 47.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Culture

Démarré ce 10 octobre devant un public masqué, distancié et ravi, dans une halle Tony-Garnier réduite à 1 000 personnes, le Festival Lumière a...

Culture

Présidé par Thierry Frémaux, enfant des Minguettes, le festival Lumière commence le 13 octobre. Deux grands classiques, "Certains l'aiment chaud" et "Le voleur de...

Culture

La 9e édition du festival Lumière, du 14 au 22 octobre, met à l’honneur le réalisateur Wong Kar-wai. Deux films seront projetés à Gérard-Philipe...

Culture

Du 14 au 22 octobre, toute la Métropole de Lyon se met à l'heure du cinéma à l'occasion du 9e festival Lumière. Avec, pour...

Culture

Du 1er juin au 31 juillet, aux théâtres romains de Fourvière mais aussi dans plusieurs autres sites de l'agglomération, les Nuits de Fourvière proposent...