Quinze “profs” à l’honneur

Vendredi dernier, à l’hôtel de ville, l’équipe municipale a dit “au revoir” à 15 enseignants et personnels éducatifs de Vénissieux, qui partent à la retraite ou sous d’autres cieux, en cette fin d’année scolaire. “Un enseignant qui part à la retraite, c’est un peu comme un écolier à la veille des grandes vacances, soulignait Michèle Picard, le maire. Il y a la satisfaction de clore l’année, mais aussi cette pointe d’amertume, de mélancolie qui fait que l’on quitte la cour de récré, la salle de classe et les copains, tous ces lieux où bien plus qu’un simple apprentissage a pris place. (…) On ne quitte jamais vraiment l’Education nationale, même si l’idée d’un repos bien mérité s’impose aussi.”
Parmi les retraités, quelques Vénissians de longue date qui ont fait passer au tableau des générations d’écoliers. Citons par exemple Colette Pascal, directrice de la maternelle Jean-Moulin, qui exerçait depuis 30 ans à Vénissieux. Martine Lefaivre, directrice de l’école primaire Gabriel-Péri, y sera restée 34 ans. Notons également le départ de Pauline Penet, du collège Honoré-de-Balzac, après 36 ans à enseigner l’espagnol. Signalons enfin la mutation de Daniel Pestourie, principal du collège Aragon : il a été nommé proviseur du lycée Germaine-Tillion, à Sain-Bel.
Les élus ont remis à chacun la médaille de la Ville, en les remerciant vivement pour le travail effectué dans un métier “pas comme les autres, une vocation au service de l’éducation des jeunes générations”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *