Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Semaine décisive pour Veninov

Faute de matières premières, toutes les machines sont arrêtées

Un représentant de l’actionnaire a annoncé sa venue dans les prochains jours chez Veninov pour rencontrer les syndicats, le député André Gerin et le maire de Vénissieux Michèle Picard. La recherche d’un nouvel investisseur se poursuit. Un rassemblement de solidarité avec les salariés est par ailleurs organisé ce mercredi 2 mars à l’appel du comité de défense de l’entreprise.

“Si d’ici fin février, rien n’a bougé, c’est la fin.” Le 16 février, à l’hôtel de ville de Vénissieux où était réuni le comité de défense et de sauvegarde de Veninov, les syndicats de l’entreprise tiraient plus qu’une sonnette d’alarme. Le mois de février est terminé, et, si cette usine historique de Vénissieux n’a pas disparu, les journées qui passent sont pour le moins décisives.
Dénonçant la lente mise à mort de leur entreprise, installée depuis 1874 sur le territoire de la ville, les salariés de Veninov, leader en Europe dans la production de nappage plastifié, de revêtement mural et de films industriels, avaient en effet décidé de “faire monter la pression”, en se rendant en Allemagne, où se trouve le siège d’Alkor-Venilia, propriétaire de l’usine. La menace a conduit à faire se déplacer Gerhard Nasel, le représentant du principal actionnaire. Le 22 février,  il annonçait qu’il se rendrait rue Eugène-Maréchal “à partir du 3 mars”, sans donner de date précise. Il a également assuré que les paies de février seraient normalement versées. “Bien sûr, il ne va pas prendre le risque de se faire lyncher en venant dans une entreprise où les salariés n’auraient pas reçu leur paie…”, ironisent les intéressés.
Il faut dire que l’intersyndicale CGT/CFDT/CFE-CGC était bien remontée, lors du point presse organisé une semaine plus tôt par le comité de défense de Veninov. “Toutes les machines sont arrêtées, expliquait alors Stéphane Navarro, délégué syndical CGT. Nous manquons à nouveau de matières premières. En ce moment, dans les réfectoires, nous n’avons rien à faire à part ruminer pendant 8 heures ! Et même si par miracle, nous pouvions aujourd’hui commander les matières premières, le redémarrage de l’activité ne pourrait pas intervenir avant 10 à 15 jours, le temps d’être livrés.”
Remontés, mais aussi atteints moralement, les salariés de Veninov. Face à la situation de stress qu’ils traversent, une cellule psychologique a été mise en place, pour leur permettre d’exprimer leur mal-être. “Nous vivons une asphyxie depuis six mois, dénonçait Marie-Pierre Frobert (CFE-CGC). Le groupe est malhonnête, nous ne voyons plus d’issue, et le plus dur dans tout ça, c’est le silence des patrons. Les cadres ont envoyé un courrier, mais nous n’avons pas encore eu de réponse.” Si l’espoir était quelque peu revenu avec l’annonce fin décembre de l’arrivée d’un nouvel investisseur, qui avait mis fin à des semaines de blocage du site, l’inquiétude n’a pas tardé à refaire surface. Dès la fin du mois de janvier, des retard dans le paiement des salaires étaient constatés. “On ne sait pas comment les six millions d’euros du nouvel investisseur ont été utilisés, relève Michèle Picard, maire de Vénissieux, à l’occasion de la réunion du comité de défense de Veninov. L’entreprise est complètement opaque à ce sujet. Nous constatons un pourrissement de la situation, avec une lente mise à mort.”
La venue de Gerhard Nasel représente donc une étape décisive pour le futur de l’entreprise. Les salariés en attendent en tout cas beaucoup. Deux investisseurs potentiels se seraient par ailleurs manifestés. “La volonté du groupe, précisent les syndicats, c’est que s’il doit y avoir un investisseur, celui-ci devienne majoritaire. Si cela se fait, une réunion du comité central d’entreprise sera convoquée.”

Le comité de défense de Veninov donne rendez-vous ce mercredi 2 mars à partir de 17h30 devant le siège de l’entreprise, rue Eugène-Maréchal, pour un rassemblement de solidarité avec les salariés. Pour contacter ou apporter son soutien au comité de défense, on peut joindre Stéphanie Mena au 04 72 21 44 68 ou par mail : cabinetdumaire@ville-venissieux.fr

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

L’organisation de la police nationale dans la Métropole dépend désormais de quatre grandes divisions, dont celle de Vénissieux. Commissaire divisionnaire, Eric Debeugny explique les...

Actus

La Métropole de Lyon a adopté, fin juin, un nouveau règlement local de publicité. Les 59 communes de l'agglomération sont concernées.

Focus

Pas question de se reposer sur ses lauriers. Le club de karaté vénissian, qui vient de souffler ses 40 bougies, déborde d'ambitions.

Culture

Deux classes de CE2 de l'école élémentaire B Anatole-France ont participé au défi éducatif Mission X, patronné par la NASA et le CNES, et...

Actus

Le centre social du Moulin-à-Vent et la bibliothèque Robert Desnos organisent cet été des ateliers de lecture en plein air.