Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Mutilations sexuelles : un service de chirurgie réparatrice ouvre à Lyon

Le service de gynécologie du centre hospitalier Lyon Sud propose depuis peu un dispositif d’accueil et d’accompagnement pluridisciplinaire des femmes souhaitant une réparation chirurgicale après mutilation sexuelle. Il s’agit du premier service de ce type en Rhône-Alpes, deuxième région concernée par cette problématique.

Les mutilations génitales féminines sont définies par l’Organisation mondiale de la santé comme des « interventions aboutissant à une ablation partielle ou totale des organes génitaux externes de la femme et/ou toute autre lésion des organes génitaux féminins pratiquées à des fins non thérapeutiques ». Ainsi, le nombre de femmes concernées par l’excision en France est estimé à 53 000. L’idée de créer un dispositif d’accueil et d’accompagnement pour les femmes demandant une réparation chirurgicale a été initiée par l’équipe de gynécologie obstétrique du centre hospitalier intercommunal de Montreuil. La région Rhône-Alpes étant la deuxième région concernée par ces mutilations sexuelles, la mise en place d’un tel dispositif devenait nécessaire. L’équipe de Lyon sud est formée d’un chirurgien gynécologue, d’une psychologue, d’un sexologue et d’une sage-femme accueille ; elle oriente et prend en charge les femmes dans leurs démarches en vue d’une éventuelle réparation chirurgicale.

Pour avoir plus d’information sur ce dispositif, il faut prendre contact avec la sage-femme référente du centre de planification et d’éducation familiale (CPEF) du centre hospitalier Lyon-Sud au 04 26 73 96 26.

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. 1011-art

    26 janvier 2022 à 8 h 24 min

    Merci pour votre article sur ce dispositif essentiel !

    Plasticienne engagée, je me permets un commentaire en image… avec une série intitulée « Infibulation » sur le sujet des mutilations sexuelles féminines que j’ai pu présenter à des lycéens français pour la Journée des Femmes. L’action est aussi la pédagogie et le débat. A découvrir : https://1011-art.blogspot.fr/p/blog-page.html

    Mais aussi un dessin plus pudique intitulée « Noli me tangere » sur l’inviolabilité du corps de la femme : https://1011-art.blogspot.fr/p/noli-me-tangere.html

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

S’il n’est facile pour personne de trouver un emploi, la tâche est encore plus compliquée lorsqu’on souffre d’épilepsie. Pourtant le travail permet à la...