Incendie du centre nautique : “très probablement” criminel

L'incendie du CNI a provoqué une vive émotion dans la ville. Les Vénissians étaient nombreux lundi au point d'information organisé par le maire

Après le choc, le début des réponses. L’incendie qui a ravagé dimanche matin le centre nautique intercommunal de Vénissieux serait d’origine criminelle, selon les premiers éléments de l’enquête. “Une poubelle aurait été placée contre l’enceinte de la piscine, incendiée, ce qui aurait communiqué le feu au reste de l’équipement”, avançait Michèle Picard, maire de Vénissieux, lors d’un point organisé à l’hôtel de ville lundi 29 novembre. Exit, donc, la théorie du court-circuit dans la cuisine. “Il s’agit très probablement d’un acte criminel, qui a causé de très gros dégâts. Cet acte ne doit pas rester impuni.”
Dès le lendemain de l’incendie, la salle du conseil municipal a fait le plein, pour une réunion publique destinée à annoncer les premières mesures d’urgence. La plupart des 35 salariés du centre nautique (géré à 45 % par Vénissieux, 35 % par Lyon et 20 % par Saint-Fons) devraient être reclassés dans d’autres équipements de l’agglomération. Les abonnements seront remboursés au prorata des séances déjà effectuées. Beaucoup d’associations sportives auront cependant du mal à trouver d’autres créneaux dans les établissements du Grand Lyon, considérant leur niveau de saturation.

Un rassemblement jeudi 2 décembre
La réhabilitation du centre nautique, prévue pour ce mandat, prend donc un sacré coup dans l’aile. D’abord, les experts mandatés par les assurances devront rendre leurs conclusions. Il faudra ensuite déterminer si le centre nautique n’a pas subi trop de dégâts pour être reconstruit in situ, ou si une construction n’est envisageable que sur un autre terrain. “Cela pourrait prendre plusieurs années, prévient Évelyne Ebersviller, adjointe au maire chargée des finances. Nous ne pouvons nous engager sur une date.”
“La question importante, c’est celle de la reconstruction
, confirme André Gerin, député du Rhône. Ça va être un “gros paquet”. Un équipement public de cette valeur, de ce rayonnement, cela n’a pas de prix. Si l’acte criminel se confirme, il faut briser la loi du silence, cette loi insupportable qui règne dans certains quartiers. Il n’y a aucune excuse.” Pour dénoncer cette “destruction de bien public et pour lutter contre la banalisation d’actes extrêmement graves”, un rassemblement est prévu ce jeudi 2 décembre à 17 heures, devant le centre nautique. Les Vénissians, Saint-Foniards et Lyonnais sont invités à s’y rendre en nombre.

Une pensée sur “Incendie du centre nautique : “très probablement” criminel

  • 30 novembre 2010 à 20 h 40 min
    Permalink

    C’est avec stupeur, indignation et tristesse que j’apprends la destruction du centre nautique de vénissieux. J’ai une pensée émue pour tous les employés mais aussi pour tous ceux qui fréquentaient cette piscine depuis de longues années et qui comme moi appréciait cet endroit. Je n’ose imaginer le temps et l’argent nécessaires à sa reconstruction. Après l’incendie de gymnases, de voitures, de locaux, voici un autre geste qui coûte très cher à la collectivité alors que tant de familles et de personnes seules peinent à « joindre les deux bouts » tous les mois et en souffre quotidiennement…

  • 30 novembre 2010 à 20 h 40 min
    Permalink

    C’est avec stupeur, indignation et tristesse que j’apprends la destruction du centre nautique de vénissieux. J’ai une pensée émue pour tous les employés mais aussi pour tous ceux qui fréquentaient cette piscine depuis de longues années et qui comme moi appréciait cet endroit. Je n’ose imaginer le temps et l’argent nécessaires à sa reconstruction. Après l’incendie de gymnases, de voitures, de locaux, voici un autre geste qui coûte très cher à la collectivité alors que tant de familles et de personnes seules peinent à « joindre les deux bouts » tous les mois et en souffre quotidiennement…

  • 30 novembre 2010 à 20 h 40 min
    Permalink

    C’est avec stupeur, indignation et tristesse que j’apprends la destruction du centre nautique de vénissieux. J’ai une pensée émue pour tous les employés mais aussi pour tous ceux qui fréquentaient cette piscine depuis de longues années et qui comme moi appréciait cet endroit. Je n’ose imaginer le temps et l’argent nécessaires à sa reconstruction. Après l’incendie de gymnases, de voitures, de locaux, voici un autre geste qui coûte très cher à la collectivité alors que tant de familles et de personnes seules peinent à « joindre les deux bouts » tous les mois et en souffre quotidiennement…

  • 30 novembre 2010 à 20 h 40 min
    Permalink

    C’est avec stupeur, indignation et tristesse que j’apprends la destruction du centre nautique de vénissieux. J’ai une pensée émue pour tous les employés mais aussi pour tous ceux qui fréquentaient cette piscine depuis de longues années et qui comme moi appréciait cet endroit. Je n’ose imaginer le temps et l’argent nécessaires à sa reconstruction. Après l’incendie de gymnases, de voitures, de locaux, voici un autre geste qui coûte très cher à la collectivité alors que tant de familles et de personnes seules peinent à « joindre les deux bouts » tous les mois et en souffre quotidiennement…

  • 30 novembre 2010 à 14 h 31 min
    Permalink

    La République doit faire des choix.

    L’heure est venue dans les grandes agglomérations, de créer exclusivement des salaires de nuit (surveillance et vigilance).

    Un gardien pour toutes les nuits de l’année, pour un centre nautique, c’est 2 salaires complets.

    Toutes les grandes entreprises sérieuses ont leurs gardiens de nuit, les grandes agglomérations n’ont pas les leurs.

    Trop de criminels sont réveillés la nuit, et trop d’honnêtes citoyens de la République dorment.

    2 salaires sur un total de 37 (35 salariés + deux gardiens de nuit) c’est pas si énorme, c’est seulement 5 % de masse salariale en plus, ça permet de créer deux emplois.

    La République ne peut pas abandonner la ville aux criminels, du coucher du soleil jusqu’au lever du jour.

    Ça ne peut pas continuer comme ça.

    ———-

    « C’est une catastrophe » déplore le maire de Vénissieux, Michèle Picard, 35 personnes sont salariées du centre qui accueille plusieurs dizaines d’associations mais aussi d’écoles. « Le centre est le plus grand de l’agglomération.

    C‘est 450 000 entrées par an, soit 1 500 usagers par jour.

    Il faut que l’on trouve des solutions pour réaffecter le personnel et replier ailleurs les activités et les compétitions », détaille Andrée Loscos, présidente du conseil d’administration. Il faudra ensuite lancer des études techniques pour choisir entre une rénovation et une reconstruction.

  • 30 novembre 2010 à 14 h 31 min
    Permalink

    La République doit faire des choix.

    L’heure est venue dans les grandes agglomérations, de créer exclusivement des salaires de nuit (surveillance et vigilance).

    Un gardien pour toutes les nuits de l’année, pour un centre nautique, c’est 2 salaires complets.

    Toutes les grandes entreprises sérieuses ont leurs gardiens de nuit, les grandes agglomérations n’ont pas les leurs.

    Trop de criminels sont réveillés la nuit, et trop d’honnêtes citoyens de la République dorment.

    2 salaires sur un total de 37 (35 salariés + deux gardiens de nuit) c’est pas si énorme, c’est seulement 5 % de masse salariale en plus, ça permet de créer deux emplois.

    La République ne peut pas abandonner la ville aux criminels, du coucher du soleil jusqu’au lever du jour.

    Ça ne peut pas continuer comme ça.

    ———-

    « C’est une catastrophe » déplore le maire de Vénissieux, Michèle Picard, 35 personnes sont salariées du centre qui accueille plusieurs dizaines d’associations mais aussi d’écoles. « Le centre est le plus grand de l’agglomération.

    C‘est 450 000 entrées par an, soit 1 500 usagers par jour.

    Il faut que l’on trouve des solutions pour réaffecter le personnel et replier ailleurs les activités et les compétitions », détaille Andrée Loscos, présidente du conseil d’administration. Il faudra ensuite lancer des études techniques pour choisir entre une rénovation et une reconstruction.

  • 30 novembre 2010 à 14 h 31 min
    Permalink

    La République doit faire des choix.

    L’heure est venue dans les grandes agglomérations, de créer exclusivement des salaires de nuit (surveillance et vigilance).

    Un gardien pour toutes les nuits de l’année, pour un centre nautique, c’est 2 salaires complets.

    Toutes les grandes entreprises sérieuses ont leurs gardiens de nuit, les grandes agglomérations n’ont pas les leurs.

    Trop de criminels sont réveillés la nuit, et trop d’honnêtes citoyens de la République dorment.

    2 salaires sur un total de 37 (35 salariés + deux gardiens de nuit) c’est pas si énorme, c’est seulement 5 % de masse salariale en plus, ça permet de créer deux emplois.

    La République ne peut pas abandonner la ville aux criminels, du coucher du soleil jusqu’au lever du jour.

    Ça ne peut pas continuer comme ça.

    ———-

    « C’est une catastrophe » déplore le maire de Vénissieux, Michèle Picard, 35 personnes sont salariées du centre qui accueille plusieurs dizaines d’associations mais aussi d’écoles. « Le centre est le plus grand de l’agglomération.

    C‘est 450 000 entrées par an, soit 1 500 usagers par jour.

    Il faut que l’on trouve des solutions pour réaffecter le personnel et replier ailleurs les activités et les compétitions », détaille Andrée Loscos, présidente du conseil d’administration. Il faudra ensuite lancer des études techniques pour choisir entre une rénovation et une reconstruction.

  • 30 novembre 2010 à 14 h 31 min
    Permalink

    La République doit faire des choix.

    L’heure est venue dans les grandes agglomérations, de créer exclusivement des salaires de nuit (surveillance et vigilance).

    Un gardien pour toutes les nuits de l’année, pour un centre nautique, c’est 2 salaires complets.

    Toutes les grandes entreprises sérieuses ont leurs gardiens de nuit, les grandes agglomérations n’ont pas les leurs.

    Trop de criminels sont réveillés la nuit, et trop d’honnêtes citoyens de la République dorment.

    2 salaires sur un total de 37 (35 salariés + deux gardiens de nuit) c’est pas si énorme, c’est seulement 5 % de masse salariale en plus, ça permet de créer deux emplois.

    La République ne peut pas abandonner la ville aux criminels, du coucher du soleil jusqu’au lever du jour.

    Ça ne peut pas continuer comme ça.

    ———-

    « C’est une catastrophe » déplore le maire de Vénissieux, Michèle Picard, 35 personnes sont salariées du centre qui accueille plusieurs dizaines d’associations mais aussi d’écoles. « Le centre est le plus grand de l’agglomération.

    C‘est 450 000 entrées par an, soit 1 500 usagers par jour.

    Il faut que l’on trouve des solutions pour réaffecter le personnel et replier ailleurs les activités et les compétitions », détaille Andrée Loscos, présidente du conseil d’administration. Il faudra ensuite lancer des études techniques pour choisir entre une rénovation et une reconstruction.

  • 30 novembre 2010 à 14 h 31 min
    Permalink

    La République doit faire des choix.

    L’heure est venue dans les grandes agglomérations, de créer exclusivement des salaires de nuit (surveillance et vigilance).

    Un gardien pour toutes les nuits de l’année, pour un centre nautique, c’est 2 salaires complets.

    Toutes les grandes entreprises sérieuses ont leurs gardiens de nuit, les grandes agglomérations n’ont pas les leurs.

    Trop de criminels sont réveillés la nuit, et trop d’honnêtes citoyens de la République dorment.

    2 salaires sur un total de 37 (35 salariés + deux gardiens de nuit) c’est pas si énorme, c’est seulement 5 % de masse salariale en plus, ça permet de créer deux emplois.

    La République ne peut pas abandonner la ville aux criminels, du coucher du soleil jusqu’au lever du jour.

    Ça ne peut pas continuer comme ça.

    ———-

    « C’est une catastrophe » déplore le maire de Vénissieux, Michèle Picard, 35 personnes sont salariées du centre qui accueille plusieurs dizaines d’associations mais aussi d’écoles. « Le centre est le plus grand de l’agglomération.

    C‘est 450 000 entrées par an, soit 1 500 usagers par jour.

    Il faut que l’on trouve des solutions pour réaffecter le personnel et replier ailleurs les activités et les compétitions », détaille Andrée Loscos, présidente du conseil d’administration. Il faudra ensuite lancer des études techniques pour choisir entre une rénovation et une reconstruction.

  • 30 novembre 2010 à 14 h 31 min
    Permalink

    La République doit faire des choix.

    L’heure est venue dans les grandes agglomérations, de créer exclusivement des salaires de nuit (surveillance et vigilance).

    Un gardien pour toutes les nuits de l’année, pour un centre nautique, c’est 2 salaires complets.

    Toutes les grandes entreprises sérieuses ont leurs gardiens de nuit, les grandes agglomérations n’ont pas les leurs.

    Trop de criminels sont réveillés la nuit, et trop d’honnêtes citoyens de la République dorment.

    2 salaires sur un total de 37 (35 salariés + deux gardiens de nuit) c’est pas si énorme, c’est seulement 5 % de masse salariale en plus, ça permet de créer deux emplois.

    La République ne peut pas abandonner la ville aux criminels, du coucher du soleil jusqu’au lever du jour.

    Ça ne peut pas continuer comme ça.

    ———-

    « C’est une catastrophe » déplore le maire de Vénissieux, Michèle Picard, 35 personnes sont salariées du centre qui accueille plusieurs dizaines d’associations mais aussi d’écoles. « Le centre est le plus grand de l’agglomération.

    C‘est 450 000 entrées par an, soit 1 500 usagers par jour.

    Il faut que l’on trouve des solutions pour réaffecter le personnel et replier ailleurs les activités et les compétitions », détaille Andrée Loscos, présidente du conseil d’administration. Il faudra ensuite lancer des études techniques pour choisir entre une rénovation et une reconstruction.

  • 30 novembre 2010 à 14 h 31 min
    Permalink

    La République doit faire des choix.

    L’heure est venue dans les grandes agglomérations, de créer exclusivement des salaires de nuit (surveillance et vigilance).

    Un gardien pour toutes les nuits de l’année, pour un centre nautique, c’est 2 salaires complets.

    Toutes les grandes entreprises sérieuses ont leurs gardiens de nuit, les grandes agglomérations n’ont pas les leurs.

    Trop de criminels sont réveillés la nuit, et trop d’honnêtes citoyens de la République dorment.

    2 salaires sur un total de 37 (35 salariés + deux gardiens de nuit) c’est pas si énorme, c’est seulement 5 % de masse salariale en plus, ça permet de créer deux emplois.

    La République ne peut pas abandonner la ville aux criminels, du coucher du soleil jusqu’au lever du jour.

    Ça ne peut pas continuer comme ça.

    ———-

    « C’est une catastrophe » déplore le maire de Vénissieux, Michèle Picard, 35 personnes sont salariées du centre qui accueille plusieurs dizaines d’associations mais aussi d’écoles. « Le centre est le plus grand de l’agglomération.

    C‘est 450 000 entrées par an, soit 1 500 usagers par jour.

    Il faut que l’on trouve des solutions pour réaffecter le personnel et replier ailleurs les activités et les compétitions », détaille Andrée Loscos, présidente du conseil d’administration. Il faudra ensuite lancer des études techniques pour choisir entre une rénovation et une reconstruction.

  • 30 novembre 2010 à 14 h 31 min
    Permalink

    La République doit faire des choix.

    L’heure est venue dans les grandes agglomérations, de créer exclusivement des salaires de nuit (surveillance et vigilance).

    Un gardien pour toutes les nuits de l’année, pour un centre nautique, c’est 2 salaires complets.

    Toutes les grandes entreprises sérieuses ont leurs gardiens de nuit, les grandes agglomérations n’ont pas les leurs.

    Trop de criminels sont réveillés la nuit, et trop d’honnêtes citoyens de la République dorment.

    2 salaires sur un total de 37 (35 salariés + deux gardiens de nuit) c’est pas si énorme, c’est seulement 5 % de masse salariale en plus, ça permet de créer deux emplois.

    La République ne peut pas abandonner la ville aux criminels, du coucher du soleil jusqu’au lever du jour.

    Ça ne peut pas continuer comme ça.

    ———-

    « C’est une catastrophe » déplore le maire de Vénissieux, Michèle Picard, 35 personnes sont salariées du centre qui accueille plusieurs dizaines d’associations mais aussi d’écoles. « Le centre est le plus grand de l’agglomération.

    C‘est 450 000 entrées par an, soit 1 500 usagers par jour.

    Il faut que l’on trouve des solutions pour réaffecter le personnel et replier ailleurs les activités et les compétitions », détaille Andrée Loscos, présidente du conseil d’administration. Il faudra ensuite lancer des études techniques pour choisir entre une rénovation et une reconstruction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *