7 décembre : la ville sous les lumières

Voilà déjà quelques années que le 8 décembre n’est plus seulement le 8 décembre. Pour preuve, cette édition 2010 sera fêtée le 7 décembre à Vénissieux, et entre le 8 et le 11 à Lyon. L’occasion idéale de découvrir une fête à deux visages : familiale à Vénissieux et dans la démesure graphique à Lyon.

Pour ne pas interférer avec son voisin lyonnais -mais aussi pour cause de marché-, le 8 décembre vénissian se déroulera le mardi 7. Point de ralliement : la place Léon-Sublet. Les commerçants de l’association Plein Centre, avec le soutien de la Ville, ont prévu de nombreuses animations : petites voitures à pédales pour sillonner la place, stand de maquillages, structures gonflables, jeu de l’oie, pêche aux canards… La plupart de ces activités seront proposées gratuitement et accueilleront les promeneurs et leurs enfants dès 17 heures.
Mais la Fête des Lumières est aussi et d’abord une affaire de solidarité à Vénissieux. Le Secours populaire sera donc fidèle au rendez-vous de l’après-midi. Les enfants de moins de 9 ans pourront faire un tour en calèche et rencontrer les Pères Noël verts, qui distribueront des papillotes. Ils pourront ensuite déguster gratuitement un chocolat chaud. Rappelons que le SPF collecte sur son stand des jouets neufs ; autant de cadeaux qui seront redistribués aux enfants des familles défavorisées de la ville, lors de la grande Fête de la solidarité programmée le 18 décembre au Théâtre de Vénissieux. Soyez, comme l’an passé, généreux ! “En 2009, environ 1000 personnes sont venues apprécier les différents stands, participer aux nombreuses animations, rappelait Véronique Forestier, adjointe au maire chargée de la lutte contre la grande pauvreté, lors de la présentation du programme vénissian. En ce qui concerne la collecte de jouets, on a pu noter une nette amélioration de la qualité. Les dons des entreprises et de leurs comités ont permis de récolter une somme de 4 180 euros. Quant à la Fête de la solidarité, elle a permis de remettre un jouet neuf, distribué par les pères Noël verts du Secours populaire, à 680 enfants.”
Enfin, un grand spectacle animera cette soirée du 7 décembre : la compagnie lyonnaise Show Faï donnera un spectacle de rue alliant pyrotechnie et déambulation, dont le point d’orgue est attendu place Léon-Sublet. La déambulation des artistes commencera vers 19h30.
Comme de tradition, plusieurs conseils de quartier se chargeront d’illuminer les rues aux alentours avec des défilés de lampions. Jules-Guesde sera le premier : le 7 décembre à partir de 17 h 30, les enfants et les grands sont invités à se regrouper rue Joannès-Vallet, devant le local du conseil de quartier. Le lendemain, c’est à Gabriel-Péri (à partir du square Louis-Aulagne) et à Parilly (départ devant le 14, rue Germaine) que les lampions seront de sortie.
Pour que l’ambiance des fêtes soit parfaitement rendue, cette année encore, plus de 450 installations auront été réparties dans la ville, avec des illuminations particulières devant le centre commercial provisoire Vénissy. Ce sera également l’occasion de découvrir ou redécouvrir les bâtiments mis en valeur par le Plan Lumière, que l’école de musique Jean-Wiener vient tout juste de rejoindre.

Petit tour à Lyon
Puisque le 8 décembre lyonnais* est désormais célébré plusieurs soirées durant, tout invite à aller faire un tour dans les rues de la capitale des Gaules. Entre le 8 et le 11 décembre, le centre-ville et les arrondissements accueilleront plus de 80 installations. Et une fois de plus, Lyon va faire dans la démesure. Jugez plutôt.
Le parc de la Tête d’Or sera transformé en un “jardin de feu”, dans un univers ancestral et mystérieux. À l’opposé dans la liste des éléments naturels, l’eau aura toute sa place, sous toutes ses formes, à la fontaine des Jacobins. La basilique de Fourvière et la cathédrale Saint-Jean accueilleront une animation appelée “Le soleil a rendez-vous avec la lune”. Les berges du Rhône se pareront de lumières “écolo”, nommées Eolight : des éoliennes aux pales colorées, qui se transformeront en moulins à vent multicolores et en fleurs géantes.
Citons également l’hommage qui sera rendu à Bartholdi, place des Terreaux. Le célèbre attelage du sculpteur à qui on doit aussi la statue de la Liberté, à New York, deviendra “un manège d’ombre, de lumière et de couleurs”. Les chevaux de la fontaine se transformeront en dragons, chimères et autres créatures lumineuses, fabuleuses et fantasmagoriques, le tout sur un fond sans cesse changeant. L’ambiance sonore, évoquant le chant des animaux marins, créera une atmosphère mystérieuse et poétique, propice à une déambulation tranquille sur la place des Terreaux.
Bien sûr, Lyonnais comme Vénissians, tout le monde est appelé à disposer, sur les rebords des fenêtres, le plus de lumignons possible.

* Pour plus d’informations sur le programme lyonnais et la liste des illuminations par arrondissement, consulter ce site.

Une pensée sur “7 décembre : la ville sous les lumières

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *