Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Culture

Danser encore avec les Fêtes escales

La programmation des Fêtes escales a été dévoilée. Du 14 au 16 juillet, le parc Dupic accueillera notamment HK et Lujipeka.

Arrivé en novembre, le nouveau coordinateur et programmateur des Fêtes escales, Nicolas Gonthier, vient d’annoncer le contenu des prochaines Fêtes escales, qui se dérouleront dans le parc Louis-Dupic du 14 au 16 juillet. À ses côtés, Bayrem Braiki, adjoint au maire en charge de la culture, des finances, de l’innovation et du développement numérique, saluait “ce rendez-vous incontournable de l’été à Vénissieux, entièrement gratuit et ouvert à tous, à la dimension locale, métropolitaine et nationale, rythmé par le pique-nique républicain”.

Tout commencera donc par celui-ci, le 14 juillet à partir de 12h30. Un moment convivial au cours duquel on entendra la fanfare La Cacophonie et on s’essaiera à la dictée de Thierry Renard (Espace Pandora), avant l’apéro républicain (vers 18h30) offert par la municipalité. Il sera suivi par les prestations de Jey Khemeya, jeune artiste lyonnaise accompagnée par Bizarre !, et de Kaynixe, qu’on a déjà pu apprécier l’an dernier à ces mêmes Fêtes escales et, ce 5 mai, au Théâtre de Vénissieux, lors de la soirée Shake It.

Lujipeka (Photo Jeremy Soma)

Le 15 juillet, la soirée débutera à 19 heures avec Da Break, quintet lyonnais aux sources d’inspiration éclectiques. À 20h30, le Pockemon Crew mettra en scène le Battle 6.9.2. Puis, à 22h30, le rappeur rennais Lujipeka, dont le morceau Putain d’époque servit un temps de générique à l’émission Quotidien, nous fera grimper sur les montagnes russes de son univers ouvert aussi bien au rap qu’au reggae ou au rock.

Le 16 juillet, dès 18h30, l’ensemble Afrotronic, issu de l’école de musique Jean-Wiener et qui réunit enfants, ados et adultes, ouvrira les festivités. À 20 heures, lui succèdera Gyslain.N qu’on nous présente comme étant “au confluent de la chanson, du hip-hop et du spoken word”.

HK (Photo Benoît Poix)

À partir de 21h30, HK (à ne pas confondre avec Alexis HK) est, selon Nicolas Gonthier, “un saltimbanque impertinent aux musiques joyeuses”. Avec On lâche rien et Danser encore, il a conquis ses titres de noblesse.

L’aspect social du festival

C’est l’un des points importants des Fêtes escales. Grâce à des buvettes, des associations pourront financer leurs projets. Et des chantiers jeunes accompagneront le festival, accueillant par exemple les personnes à mobilité réduite ou accomplissant d’autres missions. “Vu les horaires tardifs, explique Rafik Chergui, qui s’occupe de ces chantiers jeunes, ce sont douze jeunes majeurs vénissians qui ont des projets de formation. Ils feront 20 heures sur trois jours et, en échange, la Ville leur donnera des chèques vacances.”

Des chantiers citoyens, ajoute Bayrem Braiki, “qui sont qualifiants, aident à une prise de conscience et montrent aux jeunes qu’ils servent à quelque chose”.

Ces chantiers concernent cinquante personnes par an.

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Actus

À deux semaines des élections européennes, quelques clés pour mieux comprendre ce scrutin auquel les citoyens s'intéressent de plus en plus.

Portraits

Créée en 2002 par Moussa Afes, Servbat incarne les valeurs d'une entreprise familiale, chaleureuse et humaine, qui œuvre beaucoup pour l'insertion professionnelle.

Sports

Du 25 mai au 8 juin, le club de Gymnastique volontaire de Vénissieux propose des séances d'essai gratuites.

Culture

Avec les Arts d'écho le 25 mai et le démarrage, dès le 1er juin, de Juin en musique qui va durer jusqu'au 26 juin,...

Actus

Actualisées tous les mois sur le site venissieux.fr, ces cartes visent à aider les habitants à anticiper les perturbations de trafic.