Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Actus

Semaine du développement durable : apprendre les bons gestes

Des agents du service de collecte de Grand Lyon Métropole ont sensibilisé des élèves vénissians au tri des déchets.


« Wahou on dirait un vaisseau spatial », s’exclame Uthman, 8 ans, devant le camion de collecte, stationné dans la cour de récréation du groupe scolaire Anatole-France, aux Minguettes.

Pendant toute une journée, les élèves des écoles Anatole-France, Paul-Langevin et Saint-Exupéry ont pu assister à une présentation des différents métiers du service de collecte des déchets du Grand Lyon. L’occasion pour Benoît Constance, chauffeur, Anthony Brouet, ripper et Davide Manograsso, agent de maîtrise, de sensibiliser les écoliers au tri des déchets.

« Il y a encore beaucoup d’erreurs dans le tri et à Vénissieux, ce n’est pas l’endroit où on le fait le mieux, décrit Benoît Constance. Même dans les poubelles grises, nous avons déjà retrouvé des murs, des télévisions, des meubles, des choses qui devraient aller en déchetterie. On retrouve de tout, c’est très compliqué. » Dans l’assemblée, sur près de 25 élèves, seulement neuf font le tri chez eux.

Alors les trois hommes comptent sur cette journée pour enseigner aux jeunes les bases du recyclage, pour qu’ils puissent ensuite le faire avec leurs parents. Devant un public attentif, ils débutent avec une présentation des différents bacs qu’on peut trouver et ce qu’on peut y jeter. « Dans le jaune, on y jette quoi ? » demande Benoît Constance. « Du plastique et du carton et du papier », répond Meriam, après avoir pris le temps de lever la main. « Et le verre, on le jette où ? Ça vous dit quelque chose des silos qui ressemblent à des gros champignons ? », continue Benoît sous les rires des élèves présents.

Recycler pour mieux créer

S’ils essaient de rendre le moment ludique pour faciliter la compréhension des plus petits, les agents n’hésitent pas à insister sur l’importance du tri sélectif. « On arrive à un point où on a trop utilisé nos ressources donc on travaille pour les réutiliser. Nous vivons sur des réserves que nous n’avons plus, et il est nécessaire de recycler beaucoup de matériaux. »

Tous à la file indienne, les élèves sont pressés de découvrir l’intérieur du camion de collecte.

Ils apprennent ainsi aux élèves que certains des vêtements qu’ils portent sont faits à partir de matériaux recyclés, ou qu’il suffit de 20 petites bouteilles d’eau recyclées pour fabriquer un pull.

Les enfants, déjà intéressés par l’intervention, n’en reviennent pas quand Davide Manograsso leur demande s’ils veulent monter dans le camion. La réponse ne se fait pas attendre et tous s’écrient à l’unisson « oui ! ». Tour à tour, ils passent sur le siège conducteur du véhicule, y découvrent les différents boutons et peuvent même discuter grâce à la radio avec Anthony Brouet, éboueur, qui se trouve à l’arrière. « Je lui ai demandé ‘Est-ce-que tu vas bien derrière ? Est-ce-que tu vois bien ?’ et il m’a dit oui », nous raconte fièrement Amira.

Les élèves, ravis par cette activité, se promettent de faire plus attention, notamment pour faciliter le travail des agents. « Si on jette les mauvais déchets dans les poubelles, le travail est plus dur pour eux, s’inquiète Mohammed. Il faut faire attention à ce qu’on met dedans. »

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Portraits

Cette jeune plasticienne née à Vénissieux vient d'obtenir, dans le cadre de la Biennale d'art contemporain de Lyon, le prix de la Jeune création...

Dossiers

Insertion dans la vie locale, mobilier urbain, impacts sur la circulation et sur le stationnement... la concertation continue autour du projet de tramway T10,...

Actus

Le Groupe hospitalier mutualiste des Portes du Sud propose aux enfants une petite voiture électrique pour les transporter de leur chambre au bloc opératoire.

Actus

Pour cette nouvelle édition de la Semaine bleue, la Ville et ses partenaires proposent de briser les idées reçues.

Actus

Lundi prochain, Vénissieux donnera le coup d'envoi d'une série de six grands débats citoyens.