Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Sports

Le sport adapté se relève doucement

Durement touchée par la crise, la pratique du sport adapté reprend progressivement, à l’image du tournoi de foot à 7 organisé le 23 avril aux Minguettes. Entretien avec Daniel Bertholio, président du club La Vénissiane sport adapté.

Quel regard portez-vous sur ce tournoi de foot à 7 organisé au stade Auguste-Delaune ?
– Ce que je retiens avant toutes choses, c’est le plaisir d’avoir pu renouer avec la compétition dans le cadre d’un tournoi officiel. Ces deux années de crise ont vraiment été difficiles pour nous. Deux équipes de Firminy et de Valence ont déclaré forfait, essentiellement en raison des vacances scolaires. Pour le reste, on a pu proposer à une quarantaine de footballeurs (dont deux filles). Le tournoi s’est déroulé dans les meilleures conditions possibles. L’adjoint aux sports de Vénissieux, Nacer Khamla, nous avait rassurés : en cas de pluie violente on nous aurait proposé une solution de repli sur un site couvert. Sur le plan sportif, pas de classement véritable, surtout des matches durant lesquels le plaisir de jouer primait.

La pratique du sport adapté a davantage souffert que la pratique sportive en général ?
– C’est bien simple, à La Vénissiane sport adapté, on a perdu presque 50 % de notre effectif, en passant de 40 licenciés à 22 aujourd’hui. Il faut savoir que pour une personne en situation de handicap mental ou psychique, l’activité et la dépense physique sont primordiales pour l’équilibre. Même si on a poursuivi nos entraînements une fois par semaine au stade Pierre-Albalate, mais également à Caluire pour nos adhérents vivant sur Lyon ou dans l’Ouest lyonnais, on a dû arrêter toute activité pendant sept mois, de mars à septembre 2020. Devenus sédentaires, bouclés le plus souvent dans leur foyer ou à domicile, et fragilisés, la plupart de nos licenciés ont pris de mauvaises habitudes alimentaires, qui ont eu pour répercussion une prise de poids. Ce qui explique que certains ne sont toujours pas revenus. On peut ajouter que le vieillissement de nos adhérents est un élément important, même si on a une personne de 76 ans de Caluire qui vient trottiner autour du terrain quand on a entraînement.

Comment avez-vous tenté de remédier à cela ?
– En continuant à assurer notre activité sportive. Depuis septembre 2021, on recommence même à vivre, quelques membres du club ont participé à des tournois. Mais on a surtout pris une décision radicale : inscrire nos deux équipes en loisir, exit les championnats de foot 7. Du haut de mes 70 ans, j’ai décidé de former deux de mes licenciés, Christopher et Belkacem, qui désormais me secondent dans des tâches d’intendance et de gestion courante. J’essaie de les tirer vers le haut, de les accompagner. Et pour info, il est probable que ma fille Stéphanie, diplômée d’État, qui avait déjà été mon adjointe, prenne la suite. Je dirige le club depuis 2000, un bon bail.

Une transmission qui permettra à La Vénissiane sport adapté de poursuivre son activité ?
– Je n’en doute pas. Il est indispensable de permettre à des personnes en situation de handicap mental de s’exprimer, de se faire plaisir.

La Vénissiane Sport Adapté
Daniel Bertholio : 06 08 60 89 33

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez également

Actus

Outre la traditionnelle Fête de la solidarité, cette fin d'année sera marquée par l'organisation, au centre-ville, d'un marché de Noël.

Actus

L'école Anatole-France et la maison de l'enfance ont reçu le Spatiobus du Centre national d'études spatiales (CNES). De quoi créer des vocations.

Actus

Président de Vénissieux Boxe française, Gaby Boucher est décédé ce jeudi 1er décembre, à l'âge de 76 ans.

Actus

À l'initiative des communistes vénissians, une délégation s'est rendue en Algérie, à l'occasion des 60 ans de l'indépendance du pays.

Culture

Au sein de la Maîtrise de l'Opéra, la Vénissiane Sarah Ledésert participe au gala de Noël, joué à l'église Saint-Bonaventure aux Cordeliers, du 11...