Connectez-vous avec nous

Bonjour, que cherchez-vous ?

Sports

Vénissieux handball : un nouvel entraîneur pour une nouvelle dimension

Éric Forets revient à Vénissieux après y avoir été joueur puis (déjà) entraîneur. Il dirigera l’équipe qui évoluera en Nationale 1.

– On sait déjà que vous entraînerez Vénissieux l’année prochaine. Pourtant vous êtes encore coach de Valence qui évolue en Pro Ligue, et qui n’a pas encore validé son maintien…
Ce n’est pas surprenant. Les recrutements d’entraîneurs et joueurs démarrent souvent avant les fins de saison, ne serait-ce que pour préparer au mieux et le plus tôt possible la suivante. J’ai averti le club valentinois de mon départ il y a déjà plusieurs semaines, il n’y a aucun problème.

– À ce moment-là, vous saviez déjà que vous iriez à Vénissieux ?
Pas encore. Cela faisait partie des options, puisque j’avais également deux ou trois autres touches. Il y avait une condition pour que je revienne à Vénissieux : que le club affiche ses ambitions d’aller vers un statut VAP (Voie d’accession au professionnalisme, un statut semi-professionnel spécifique au handball, ndlr).

– Ce sera le cas avec la plus que probable accession en National 1 ?
Ce n’était pas suffisant. Pour avoir ce statut, il faut en faire la demande à la fédération, et respecter un cahier des cahiers des charges très strict, avec notamment un budget de quelque 650 000 euros, un staff médical (kiné, médecin), au moins six joueurs pros, et un entraîneur professionnel diplômé, ce que je suis.

– Si le VHB n’avait pas formulé sa demande d’accéder à ce statut, vous ne seriez donc pas venu ?
Effectivement. Je suis entraîneur professionnel depuis quatre ans (un an avec Saint-Étienne et trois avec Valence, ndlr). Je me suis mis en disponibilité de l’Éducation nationale, je suis prof de sport. Je m’étais même fait à l’idée de redevenir prof.

– Votre passé de Vénissian, en tant que joueur et entraîneur, a-t-il compté dans votre choix ?
En effet, c’est un endroit familier, il y a pas mal de personnes que j’ai côtoyées. C’est notamment le cas d’Olivier Odisio, l’entraîneur actuel. J’ai même joué deux ans avec lui avant que nos routes se séparent. C’était un handballeur prometteur, un jeune talentueux au fort potentiel.

– Une fois de plus, vos chemins vont donc se croiser puisqu’il ne sera plus l’entraîneur…
Au contraire. Avec ce nouveau projet, nous avons une vraie volonté de l’avoir avec nous. Olivier aura un rôle très important que l’on va définir avec lui. On voit le hand de la même manière.

– On voit que le VHB met les bouchées doubles, avec des ambitions à la hausse. Est-ce que le club s’est déjà fixé des objectifs ?
À très court terme, l’objectif est d’accéder à la Pro Ligue. D’où notre demande de statut VAP, notre recrutement à venir très ambitieux, notre staff technique élargi… Mais le président Gilles Clauss a déjà anticipé, on ne part pas de zéro. Un mot encore. Le statut VAP, c’est une chose, mais il ne faut oublier ni la formation, ni les autres équipes du club (notamment la réserve qui devrait se maintenir en National 3 pour tenir un rôle de centre formateur)… On ne va pas chômer. L’extra-sportif et la logistique vont être chargés, on devra préparer certains déplacements qui vont nous obliger à partir la veille du match, à travailler la récupération. Pour franchir ce nouveau cap, le VHB va devoir changer plus que de rythme. C’est un changement de dimension.

 

 

 

 

Cliquer pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez également

Histoire / Mag

Éminemment rural, le Vénissieux de l’Ancien Régime était peuplé de centaines de paysans. Qui n’étaient pas tous pauvres, tant s’en faut.

Infos commerces

Depuis trois ans, Laurent Cometti a repris le restaurant épicerie "le Porte-Pôt". Rebaptisé "Chez Comet'", il fait le plein tous les midis !

Dossiers

Le dernier conseil municipal s’est ouvert par la présentation de la future piscine Auguste-Delaune. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur celle-ci.

Actus

Les nouveaux courts de tennis couverts des Minguettes viennent étoffer le complexe sportif Auguste-Delaune.

Actus

En attendant le lancement, d'ici au mois de juin, du véritable chantier, Sytral Mobilités procède encore à d’importants travaux préparatoires.