Une 41e Foulée Vénissiane très courue… et un record en prime

Le Grenoblois Baptiste Fourmont a fait tomber le record du 10 km qui datait de 2010
Malgré les contraintes sanitaires, plus de 2000 dossards ont été distribués. Et un nouveau record a été établi sur le 10 km, le tout dans une saine ambiance qui a fait de cette édition 2021 une réussite.

Pour cette 41e édition de la Foulée, il ne fallait pas s’attendre à voir tomber le record de participants. On était prévenu. « En raison des contraintes liées aux conditions sanitaires, on a limité le nombre de dossards, » avait expliqué bien avant le début des courses le staff d’organisation.

Avec un peu plus de 2000 participants, l’édition 2021 a toutefois été un bon cru en termes de participation. Côté résultats, c’est encore mieux puisque le record du 10 km, établi en 2010 le Burundais Willy Nduwimana, est tombé. Une performance réalisée par le Grenoblois Baptiste Fourmont, un illustre inconnu dans le monde de la course de fond, mais un spécialiste des courses de montagne et de cross (5e aux championnats de France de cross espoirs), qui n’avait que quelques 10 km dans les jambes. « Je suis vraiment agréablement surpris de mon chrono. Et je viens d’apprendre qu’avec 29’34 », j’ai battu d’une seconde le record de l’épreuve. Ça me donne envie d’en faire d’autres, et surtout de me faire sélectionner pour les prochains championnats d’Europe de cross. »

L’élève ingénieur de 22 ans à l’INSA va-t-il taper dans l’œil de fédération française ? Ce parcours roulant disputé dans des conditions idéales ou presque a également donné des ailes à six autres participants qui ont couru en moins d’une demi-heure. Même constat chez les féminines puisque la Kenyane Mercyline Jeronoh s’est imposée en 33’40’’, échouant tout près du record (33’23’’). Anthony Gomes, de l’AFA Feyzin/Vénissieux, a été le coureur « local » le plus en vue, finissant en 86e position (32’36 »).

Sur le semi-marathon, Shadrack Kipyegon, un Kenyan de Miramas, a mis une heure et six minutes pour s’imposer devant Tristan Humblet (Nancy) et Manuel Sainjon (GUC) – le Feyzino-Vénissian Jérôme Cooreen s’est classé 24e. Chez les féminines, victoire de la Niçoise Manon Carbone.
En un moins d’un quart d’heure, Victor Allier (Tain-Tournon) s’est offert le 5 km alors que pour la course des générations, la famille Zengal s’est imposée en un peu plus de 7 minutes.

 

RÉSULTATS
10    km  masculin : 1er Fourmont (Grenoble) 29’34’’, 2e Facy (Pontcharra) 29’34’’, 3e Benstiti (CO Saint-Fons) 29’38’’.
10 km féminin : 1re Jeronoh (Saint-Julien) 33’40’’, 2e Vittet (Chambéry) 33’54’’, 3e Jepkoech (Villeurbanne) (33’57’’).
21 km masculin : 1er Kipyegon (Miramas) 1h 06’47’’, 2e Humblet (Nancy) 1h7’55’’, 3e Sainjon (Grenoble) 1h7’57’’.
21 km féminin : 1re Carbone (Nice) 1h 16’11’’, 2e Felix (Saint-Sottevillais) 1h16’18’’, 3e Colard (AFA Feyzin) 1h20’03’’.

Duo de speakers
Florian Faure, responsable sportif au CLAM-V basket a partagé l’animation de la Foulée avec Otis Ngoi. Ce dernier venait de commenter le match de l’équipe de France de rugby, la veille, face aux All-Blacks, au stade de France.

Leur dernière Foulée
Quelques figures de la Foulée faisaient leurs adieux à l’occasion de cette 41e édition. Le directeur de courses Jean-Louis Perrin n’officiera plus l’an prochain, il laisse sa place à à Julien Serres. Frédéric Lopez, directeur-adjoint à la direction municipale des Sports, est muté dans une autre commune. Dernière Foulée également pour Yves Ricard, photographe au service communication de la Ville, qui va faire valoir ses droits à la retraite. Mais ils ont promis de revenir en tant que simples participants ou spectateurs.

Expressions dans la course
Le journal a une fois de plus offert six coupes pour les as de la course des générations. Michèle Picard, maire de la ville, Nacer Khamla, adjoint aux sports, et Francis Rambeau, président de l’OMS, se sont chargés de récompenser les familles méritantes.

Plus de 2000 coureurs engagés lors de cette 41e édition. Mais la participation aurait pu être bien plus forte. Les organisateurs ont volontairement limité le nombre des inscriptions.

 

Les élus ont assuré la remise des récompenses à l’issue de l’épreuve. Le Journal Expressions a offert six coupes pour la course des générations.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *