Coupe de France : Vénissieux FC doit éliminer Cosnes pour s’offrir un 8e de finale

Vénissieux FC espère passer l’hiver au chaud en consolidant sa place de leader en championnat, et en se qualifiant pour le 8e tour de la Coupe de France prévu fin novembre. Pour cela, il lui faut écarter Cosnes-sur-Loire, ce samedi, à 18 heures, au stade Laurent-Gérin.

Sans faire de bruit ou presque, Vénissieux fait son lit, aussi bien en championnat qu’en coupe de France. En poule B de Régionale 1– l’antichambre de la Nationale 3 – les Vénissians ont visiblement digéré la seule défaite enregistrée face à la réserve du Puy lors de la première journée de championnat (11 septembre). « Revers concédé contre le cours du jeu », avait alors commenté le staff technique. Depuis, le groupe n’a cessé de monter en puissance, galvanisé par une finale de Coupe du Rhône remportée face à Gerland, juste avant le début de la saison. En championnat, le VFC est en tête de poule après quatre succès consécutifs dont trois obtenus sur des scores révélateurs de la progression du groupe – le 6-1 infligé à Salaise, le 4-0 à Clermont et le 3-0 à Feurs. La cohabitation s’affirme au fil des matches entre cadres de l’équipe (Maarif et Rolland ont participé à la glorieuse épopée de l’AS Minguettes en coupe de France, il y a huit ans) et espoirs du club (Abdelmoumene, Aliouat et Nady Touré).
Des envies de coupe
La coupe et la dose d’adrénaline qu’elle procure ont permis aux Vénissians de se débarrasser aux forceps d’une courageuse équipe de l’ASVEL, le but victorieux étant obtenu à la 86e minute. Qualification qui lui a donné le droit d’affronter, ce samedi 13 novembre, une équipe de son niveau, Cosnes, club de la Nièvre, pour tenter de s’offrir un 8e tour.

Attention à Cosnes
« Cosnes est une équipe qui évolue au même niveau que le nôtre, s’est renseigné le staff technique du club vénissian. Elle est invaincue et n’a concédé qu’un match nul, et a pris le meilleur sur le Stade Auxerrois. On sait qu’on aura affaire à une équipe très athlétique, présente dans les duels, adroite sur le plan offensif (19 buts inscrits après 6 journées)… Et en coupe de France, elle a réussi à sortir l’UF Mâconnais, une équipe qui s’est renforcée avec des joueurs de niveau national. »
Pour sa part, Vénissieux voudra faire valoir son savoir-flair (15 buts inscrits en cinq matches avec des attaquants très complémentaires, de Guechi à Avci en passant par Maouchi) et l’imperméabilité de son secteur défensif (3 seuls buts concédés). « On reçoit, donc on a un léger avantage sur eux, prévient Rémi Voisard, l’un des entraîneurs. Mais cette équipe de Cosnes reste quand même une inconnue pour nous. Prudence mais détermination pour passer ce 7e tour. En cas de succès, on sait qu’on affrontera au 8e tour le vainqueur du match entre Neuville et Moulins, le 27 novembre. » Pourquoi ne pas rêver plus haut et plus fort. Un nouveau succès permetrrait aux Vénissians de se qualifier pour les 32e de finale programmées le 18 décembre. On n’en est pas encore là bien évidemment. Il suffit de rappeler le succès obtenu au 6e tour face à une équipe de District… à la 86e minute.

Samedi 13 novembre, 7e tour de coupe de France
Vénissieux FC reçoit l’US Cosne-Cours-sur-Loire au stade Laurent-Gérin, à 18 heures

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *