Droits sociaux : un Territoire zéro non-recours expérimenté au Moulin-à-Vent

Le dispositif sera présenté en détail d’ici peu avec l’ensemble des partenaires associés. Michèle Picard en a fait l’annonce le 8 septembre lors de sa rentrée politique : un Territoire zéro non-recours est actuellement mis en place sur le quartier du Moulin-à-Vent.

Le non-recours est un phénomène dont on parle peu, bien moins que celui de la fraude aux prestations sociales que certains médias relaient complaisamment. Quantitativement, il est pourtant nettement plus important. En 2011, une enquête sur le non-recours au revenu de solidarité active (RSA) révélait que 50 % des personnes potentiellement éligibles ne recouraient pas à cette aide. En 2018, le taux de non-recours aux aides sociales en matière de santé était évalué entre 32 % et 44 % pour la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), et entre 53 % et 67 % pour l’aide au paiement de la complémentaire santé (ACS).

Les freins sont connus : la méconnaissance du public sur les dispositifs existants, la complexité d’accès, l’effet stigmatisant du recours à ces prestations…

C’est donc pour lutter contre ces freins que la Ville de Vénissieux va expérimenter ce dispositif au Moulin-à-Vent. Pourquoi ce quartier ? « Cela peut paraître surprenant, a convenu Michèle Picard, car ce n’est pas spontanément le secteur que l’on pense le plus en difficulté. Mais dans ce quartier aussi il y a une population fragile. »

En avril dernier, la Ville avait annoncé le lancement d’un autre dispositif novateur en adhérant à l’association Territoire zéro chômeur longue durée. Sur ce projet également, Michèle Picard a promis des précisions dans les toutes prochaines semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *