Vénissieux a commémoré sa Libération

La commémoration de la Libération de Vénissieux, jeudi 2 septembre, au parc Louis-Dupic, a été chargée en rappels historiques et en émotion.

Une cérémonie restreinte et adaptée au contexte sanitaire, sans public, avec un temps de recueillement, mais qui a été l’occasion d’effectuer un douloureux retour aux années 39-45, ce « gouffre insondable et innommable », comme l’a décrit Michèle Picard, maire de la Ville. Hier soir, élus et responsables d’associations ont commémoré la Libération de Vénissieux, parc Louis-Dupic.

Cette cérémonie, en présence des enfants du CME (conseil municipal d’enfants), a également permis de rappeler le souvenir de femmes et d’hommes, entrés en résistance, épris de liberté, qui ont à jamais marqué Vénissieux : Félix Gojoly, Jean Navarro, Charles Jeannin, Louis Dupic, Georges Roudil, Marguerite Carlet… Des hommages appuyés leur ont été rendus à travers le discours de Michèle Picard, mais aussi ceux de Roger Gay et de Jacqueline Sanlaville (président et membre de l’ANACR, Association nationale des anciens combattants et amis de la Résistance), de Bernard Florent et de Maxime Kyrszak (président et secrétaire de l’ADIRP, Association des déportés, internés, résistants et patriotes).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *