Le radar nouveau est arrivé, à Parilly, au virage de la Femme morte

Neuf mois après avoir été retiré, le radar situé au virage de la Femme morte, à hauteur de Parilly, vient d’être remplacé par un radar tourelle plus performant qui devrait entrer en fonction avant la fin du mois de juin.

Après avoir été incendié le 21 avril 2020 en plein confinement, dans le virage dit de la Femme morte à Parilly, le radar classique installé sur le périphérique Laurent-Bonnevay et qui ne flashait que les véhicules en excès de vitesse (un maximum de 70 km/h autorisé) renaît de ses cendres. Le ministère de l’Intérieur rappelle qu’il avait été installé en 2007 et qu’il avait permis de diviser par 1,7 le nombre d’accidents corporels.
Retiré de son emplacement originel depuis septembre 2020, l’appareil vient d’être remplacé par un radar tourelle nouvelle génération (pour les puristes, il est équipé d’une antenne radar doppler large champ UMRR). La cabine n’émet pas de flash visible lorsque le radar constate une infraction. Mais ce dernier enregistre les infractions devant et derrière le véhicule, sur une portée de cent mètres et peut en contrôler plusieurs dizaines à la fois. Perché à 3 mètres de hauteur, il est  plus moderne et plus performant, capable de verbaliser les automobilistes qui auraient oublier de mettre leur ceinture de sécurité, qui téléphoneraient au volant, qui ne respecteraient pas les distances de sécurité… et bien évidemment qui rouleraient au-delà des 70 km/h. En attendant le communiqué officiel de la Préfecture du Rhône, les automobilistes inondent les réseaux sociaux pour connaître la date précise de sa mise en fonction, de ses performances, notamment pour savoir s’il est opérationnel dans les deux sens de circulation ou uniquement en amont de la jonction avec l’A43, direction Paris. Des tarifs différents seront-ils appliqués pour une ou plusieurs infractions simultanées ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *