Contre le moustique tigre, à chacun d’agir

Le moustique tigre est de plus en plus présent dans la région. Les autorités sanitaires sont mobilisées, mais elles ne peuvent agir efficacement sans l’aide des signalements citoyens.

Aedes albopictus, dit « moustique tigre », originaire d’Asie du Sud-Est se distingue par ses rayures noires et blanches, sur le corps et les pattes. De très petite taille (environ 5mm), il pique principalement à l’extérieur des habitations, pendant la journée, avec un pic d’agressivité à la levée du jour et au crépuscule. Vecteur potentiel des maladies de la dengue, du chikungunya et du Zika, il ne transmet ces maladies que lorsqu’il est lui-même contaminé. Les produits anti-moustiques (insecticides, répulsifs) ne suffisent pas à l’éradiquer.

L’Agence régionale de santé Auvergne Rhône-Alpes invite les habitants à adopter des gestes quotidiens simples mais efficaces : videz les coupelles, nettoyez les gouttières, couvrez les réservoirs d’eau, empêchez la stagnation d’eau dans les piscines hors d’usage… Ce moustique se développe surtout en zone urbaine et péri-urbaine, dans des petites quantités d’eau. Il se déplace peu au cours de sa vie :100 mètres autour de son lieu de naissance. Le moustique qui vous pique est donc né sur votre extérieur oui dans votre quartier.

Selon le site Vigilances-Moustiques, qui publie chaque année une carte actualisée de la présence de l’insecte à partir de données officielles, plus de la moitié de la France métropolitaine est placée en vigilance rouge au moustique tigre. Il est présent en Auvergne Rhône-Alpes depuis 2012 est qualifié comme « implanté et actif » dans tous les départements de la région.

La surveillance entomologique est mise en œuvre par l’Entente départementale Rhône-Alpes pour la démoustication (EIRAD), opérateur de l’Agence régionale de la santé (ARS). Elle repose sur l’installation et le suivi d’un réseau de pièges pondoirs dans les sites sensibles. Mais ce réseau étant très ponctuel au regard de l’étendue des secteurs dans lesquels le moustique est susceptible d’être présent, la surveillance de l’extension repose fortement sur les informations des citoyens. L’ensemble des habitants peut participer à la surveillance. Si vous pensez avoir repéré la présence de moustiques tigres, vous pouvez le signaler sur le site officiel du ministère des Solidarités et de la Santé : www.signalement-moustique.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *